• Et voila nos fameux velos sur lesquels nous roulons depuis 2 semaines deja! 

    Ce sont des treks 3900 qui sont bien lourds... 15-16kg environ avec le porte-bagage arriere, les cales-pieds, le guidon avec les cornes, les gardes-boues, les portes-bidons,... et avec les 15 kg environ de bagages (peses avec de la nourriture dedans) dans 1 sacoche de guidon, 2 sacoches laterales, 1 sacoche de dessus qui se fixe sur les deux autres sacoches avec un zip et notre sac a dos fixe a l'aide d'un tendeur. Et pourtant, nous avons refait le tour de notre materiel... et tout est utile. Bon on s'y fait au poids mais quand meme! Il faut dire que notre cle a rayon achetee chez un reparateur de mobilette doit bien peser 200g a elle toute seule, indestructible... Les rustines? Une boite de 40 avec sur la boite un petit dessin signifiant: "convient aux voitures, moto et mobilettes". Je suis sur qu'on peut reparer un pneu dechire avec... Bref, du materiel bien lourd; on a fait avec ce qu'on a trouve sur place. On garde nos sac a dos encore quelques temps mais on risque de les renvoyer car ils sont plus encombrants qu'autre chose... 

    Pour l'instant pas de problemes particuliers avec, ils sont tous neufs. Les freins a disques sont mecaniques, on espere que ce sera facile a changer sur la route. Surtout les plaquettes de rechange, normalement elles sont compatibles avec nos freins mais vu leur forme on a un doute quand meme... Sinon le reste c'est du classique sur un velo a 400 euros, du materiel bas de gamme qui plombe le poids. La transmission est mieux que prevue, mais le boitier de pedalier est une horreur. Meme neuf, on a l'impression de rouler avec du sable dedans... 

    Mais on les aime quand meme, ils nous permettent de realiser notre reve!!

    Et nous voici dessus:

    Ariane en pleine ascension d'un col; c'est dur mais je suis trop contente de voyager a velo, surtout dans la montagne qui nous offre de superbes paysages!

    Et nos velos donc?

    Pol, devant les rizieres du Yunnan, pour une pause photo. 

    Et nos velos donc?


    1 commentaire
  • Un petit article pour "corriger le tir" de mon article precedent sur la pollution en Chine. Le but n'etait absolument pas de critiquer la Chine en disant "ouhhh, ils sont tout pas beaux!!!", mais bien de montrer ce que je vois et ressens dans ce pays. Du coup j'ai oublie de faire une petite remise dans le contexte, et c'est vrai que sans ca, l'article peut paraitre a charge...

    Donc oui la Chine est polluee et pollue beaucoup, c'est un fait. Cependant, la croissance completement ahurissante de ce pays (+ de 10% / an de memoire) fait que le sujet est vraiment delicat. Lors de notre revolution industrielle en Europe, nous avons use et abuse du charbon nous aussi; il serait malvenu d'interdire au chinois de le faire. Nous on enterre bien nos dechets nucleaires en attendant que le temps passe... Bref, il faut de l'energie pour alimenter cette croissance et cela n'est pas sans consequence pour l'environnement. D'un autre cote, je n'ai jamais vu de ma vie autant de panneaux solaires ni d'eoliennes, il y a des coins ou il y en a absolument partout! Donc d'un cote ils construisent des centrales a charbon, de l'autre se sont les champions de la production de panneaux solaires (et ils en profitent pour innonder l'europe et nos fabriquants a nous se cassent la figure car les prix sont imbattables). Joli contraste!

    Mais surtout, surtout, et j'aurais du le dire dans le 1er article: la Chine, rapporte a son nombre d'habitants pollue bien moins que nous! Toujours de memoire, si tout le monde vivait comme un francais moyen il faudrait les ressources de 4 planetes Terre pour "que ca tourne". Un jour j'avais fait une simulation, et pour notre couple ( on essaie vraiment de faire gaffe niveau ecolo), il faudrait 2 planetes Terre. On pollue 2X moins que le Francais moyen, mais c'est encore 2 fois trop... Pour un americain moyen, il faudrait 10 planetes Terre, quand le reste du monde (Chine compris) "consomme" moins d'une planete. Donc en gros on se sert sur la part des autres, bien loin de moi l'idee de donner des lecons! 

    Et meme si Beijing se resume a un immense centre commercial ou la tendance est de se balader en 4x4 avec le dernier iPhone a la main, nous sommes impressionnes par tous ces autres chinois qui vivent sans eau courante, deplacent des charges completement folles a velo sur des distances de 20 ou 30 km. Chez nous c'est deja un exploit de ne pas prendre la voiture pour aller chercher le pain...Pour reprendre l'exemple de Beijing, il doit d'ailleurs y avoir autant de 2/3 roues que de voitures... Le jour ou l'on verra ca a Paris vous m'appelez, car je pense que j'aurais demenage depuis longtemps!

    Et pour repondre a Fiannae sur les odeurs: je n'en avais pas parle, mais ces derniers jours ont ete tellement forts en odeurs que je ne resiste pas: les egouts a ciel ouvert le long des routes, ca pue vraiment!

    Voila, c'est fini pour ce sujet et vous pouvez remercier Sebastien pour le pave!


    3 commentaires
  • Vendredi dernier, nous avons, enfin!!!, pris la route a velo! Quel bonheur! Mais juste avant de partir... une grosse bouffee d'apprehension... car les velos sont lourds... une fois charges... comment je vais faire???

    Le plus dur est de partir, quelques coups de pedale plus loin... le sentiment de liberte etait plus fort que tout!

    1ere etape: Chengdu-Xinjing - 50 kilometres

    Premier objectif, quitter Chengdu et avec tout le traffic, les taxis et voitures gares sur la voie reserveee aux deux-roues, les pietons qui sortent du bus et se croient tous seuls... tous les feux... nous avons mis deux heures pour enfin prendre le large! C'est dingue comme les villes sont immenses en Chine! Et comme tout le monde conduit n'importe comment...

    Pour la suite de notre route,nous commencons par prendre un pont... en roulant sur la bande d'arret d'urgence.. euh... ca va etre comme ca tout le long?!? puis, oh bonheur,  nous roulons sur la voie reservee aux deux-roues sur le bord de la grosse route... plutot securisant! A noter la notion de "route departementale" pour la Chine: une 2*3 voies pour les voitures et les camions, puis une route 2 voies de chaque cote de la route principal pour le reste des vehicules, ce qui fait 10 voies au total... 

    On roule, on roule, franchement la forme est plutot la et c'est agreable! Sur la route nous croisons beaucoup de paysans qui battent le ble a la main et qui le font secher a meme la piste velo. On n'a parfois plus trop de place pour circuler, mais la sensation de rouler sur une route pavee d'or! C'est d'ailleurs ahurissant de voir des grands-meres battre le ble a la main alors que 200m plus loin il y a une ligne de train grande vitesse en construction...  Incroyable Chine qui offre des siecles d'histoire en quelques instants... On arrive dans une petite ville reperee sur la carte et on cherche un hotel pour y passer la nuit car il commence a se faire tard (5H de roulage quand meme) et il est temps de s'arreter. Les gens du village nous en indiquent un, c'est ok, pas trop cher et en plus, il y a un local pour mettre nos velos! Que demander de plus?!?

    On defait nos affaires, Pol prend sa douche et soudain, ca toque a la porte... je vais repondre... la fille de l'hotel veut me dire quelque chose. Pour ca, elle utilise un logiciel de traduction... et la.... eh bien vive la Chine, l'hotel n'est pas habilite a assurer la securite des etrangers par le BSP... nous devons donc changer d'hotel... et aller a Xinjing, 6 km plus loin.

    Le BSP, qesaqo? C'est le bureau charge du controle des etrangers en Chine. C'est a lui que s'adressent tous les hotels pour enregistrer leurs clients etrangers, c'est lui qui delivre des prolongations de visa, c'est lui qui interdit l'acces au tibet et c'est encore lui qui interdit parfois l'acces a telle ou telle zone "dangereuse" pour nous petits blancs quand des moines s'immolent dans je ne sais quel village tibetain. Vous l'aurez compris, le BSP c'est le meilleur ami du voyageur en chine!  - A ce propos, vous vous souvenez de langmusi, ce petit village que nous avions beaucoup aime? Quelques jours apres notre passage, 2 moines se sont immoles pour protester contre l'occupation du Tibet. Nul doute que le BSP va fermer a nouveau la route d'ici peu si ce n'est pas deja fait...

    Nous ne sommes pas surpris car ce genre de situation arrive au moins une fois aux voyageurs a velo si l'on en croit les blogs. Mais il est tard et pour notre 1ere journee ce n'est pas cool! Nous sommes un peu enerves... nous descendons toutes nos affaires et Pol va chercher les velos dans le local a velo. Il m'apporte le mien; il a donc le dos tourne 10 secondes.... en 10 secondes... le gars de l'hotel arrive... on ne saura jamais comment... a emmeler le cable du cadenas entre le disque de frein et les rayons... chouette... impossible de l'enlever sans tordre le disque... Apres plusieurs essais infructueux il faut donc se resoudre a couper le cable du cadenas... A l'hotel, ils n'ont qu'une pince coupante qui ne coupe rien et une scie aux dents... abimees. Pol insiste pour que le gars aille chercher un coupe boulon... il fait surement le tour de la petite ville et revient avec un coupe boulon; ca y'est, on peut enfin partir!!!! Mais il fait nuit et nous sommes bien agaces!

    Nous repartons donc pendant la nuit... ouf, nous avons des loupiotes pour l'arriere et Pol a sa frontale et surtout la route principale est eclairee! Nous roulons vite pour arriver rapidement... on se trompe de route au niveau d'un echangeur... on doit donc traverser la grosse route 2*3 voies (ouf il y a peu de monde)... pour retourner en arriere. Ce demi tour sur un echangeur en pleine nuit restera longtemps dans nos memoires! On arrive enfin sur Xinjing et on trouve un hotel "leger sur l'administratif", pas besoin de sortir nos passeports! C'est ok, nous n'aurons plus de problemes et nous pouvons mettre nos velos dans l'entree de l'hotel!

    Ouf!!! On se mange des nouilles chinoises car nous sommes affames... une bonne douche et il est temps d'aller au lit!! Nous nous endormons car nous sommes vraiment fatigues... mais on se dit que si tous les jours sont comme ca ca va vraiment etre rock'n roll!

    2eme etape: Xinjing-Meishan - 60 kilometres

    Pour debuter notre journee, une fois les velos charges, nous partons a la recherche d'un petit restaurant pour y manger notre petit-dejeuner. Nous commandons des aubergines a la sauce poisson et du riz; c'est tres bon! Oui, oui, meme pour le petit-dejeuner!

    Nous passons faire quelques courses: de l'eau et des nouilles chinoises puisque nous avons vide notre stock de secours.

    C'est parti!!! Mon derailleur m'enquiquine un peu mais Pol regle ca vite en retendant le cable du derailleur et on roule, on roule! Sur la route, nous continuons a voir du ble secher le long et sur la route et l'on voit beaucoup de petites cultures, directement dans les proprietes des gens, autour de leur maison. C'est joli et on a vraiment l'impression d'etre dans un autre monde. On croise aussi nos premieres rizieres et les premiers ouvriers dans les rizieres coiffes de chapeaux chinoix. Ici, il y a ce qu'il faut pour pouvoir les fabriquer! On voit aussi beaucoup de gens qui ont dans leur chariotte derriere leur velo tout plein de legumes; parfois des legumes enormes!

    Nous arrivons a Meishan et nous entreprenons de trouver un hotel. Nous en voyons un mais il est loin du centre-ville; nous notons sa position et nous continuions. Nous visitons le centre-ville, bonde de monde et nous nous achetons quelques delicieux gateaux dans une boulangerie. Un peu depites, nous sommes au bord de la route, quand une chinoise nous aborde en chinois, puis en anglais car elle veut nous aider. Elle nous emmenera a pied, a cote de nous vers un hotel un peu cher... dommage. Nous retournons avec elle au premier hotel repere; elle est dans un pousse-pousse et nous la suivons. Heureusement qu'elle est la, elle arrive a nous obtenir la chambre la moins chere... a reserver sur Internet, ce que la fille de l'hotel fait pour nous. Chouette! Encore une fois, on nous aide gratuitement et notre seul effort a ete de prendre la photo souvenir si chere aux chinois que nous rencontrons! Nous pouvons mettre nos velos dans la chambre, au 6eme etage; il y a un ascenceur, rassurez-vous! Nous sommes tous contents.

    Nous sortons manger une fondue sichuanaise. Nous choisissons notre viande: des lamelles de boeuf marinees, des petites saucisses et des tranches de poitrine de porc. Puis nos legumes, tous en lamelles: du potiron, du concombre, des pommes de terre, de l'aubergine, de la salade, un espece de radis plein de trous, des champignons. Tout cela est cuit dans un bouillon epice puis nous est servi dans un grand bol, avec du bouillon et ca se mange avec du riz. C'est juste delicieux et nous nous regalons!

    Il est temps de dormir pour etre en forme pour la grosse etape du lendemain. En pleine nuit, meme avec mes bouchons, des bruits etranges me reveillent... je me leve, j'allume la lumiere des toilettes, je m'avance (les yeux a peine entrouverts) et je me fais mouiller... que se passe-t-il??? Le temps que j'ouvre les yeux en grand, je decouvre que c'est le deluge dans la salle de bains.... je reveille Pol. Pol va a la reception, le monsieur de la securite arrive et nous permet de changer de chambre. Il est 3h du matin et nous voila en train de demenager toutes nos affaires et nos velos. 20 minutes plus tard, nous sommes de nouveau au lit... en train de nous demander pourquoi est-ce que la poisse nous poursuit! Nous mettons du temps a nous rendormir.

    3eme etape: Meishan-Leshan - 80 kilometres 

    Dur dur de se reveiller mais pas le choix! Nous allons petit-dejeuner un gros plat de nouilles au boeuf et a la salade ainsi qu'un mantou. Nous emportons des oeufs pour la route.

    C'est parti. La route n'est pas formidable mais il faut rouler. Au bout de 16 kilometres, on voit un panneau: Leshan- 60 kilometres.... euh, va-t-on y arriver?? C'est un peu decourageant mais il faut continuer. Nous nous ravitaillons en fruits sur la route: bananes et un fruit orange super bon. Pause-dejeuner dans la grosse ville entre meishan et leshan, on ne se voit pas s'arreter la, donc on poursuit notre route; deja 48 kilometres de faits. La suite de la route, apres une grosse portion bof est bien plus sympa. On roule le long de rizieres et de carrieres d'ocre ; ca rend vraiment joli. Et toujours ces jolis chapeaux chinois.

    Nous voila a leshan, la traversee de la ville est une fois de plus longue (on commence a s'y habituer) et l'hotel indique dans le Lonely est ferme. Pol va demander dans un hotel juste a cote pendant que je garde les velos, creeant des attroupements autour des velos. C'est bon, on a une chambre et on peut mettre nos velos dans le parking du sous-sol... on devra juste donner 10 yuans au gars qui s'en occupe. Ouf! Surtout qu'on est bien fatigues! Mais on sait qu'une journee de repos nous attend!

    Le lendemain journee de repos a Leshan, pour l'anniversaire de Pol! On se repose, et on fait juste un coucou au plus grand boudha du monde sculpte dans la falaise. On se voit refuser notre prolongation de visa car il nous reste trop de jours dessus. Ceci dit, il nous en reste trop peu pour aller a Kunming a velo avec une marge de securite. On decide donc d'aller a Emei puis de la on tentera de prendre un train pour descendre plus au sud avant de retenter une prolongation ailleurs. Comment ca on compte passer plus de 2 mois en Chine? Oui oui, pour l'instant on s'y sent toujours super bien! Cependant, on ne fera peut etre pas 3 mois car ca serait dommage de zaper toute l'asie du sud est...

    4eme etape Leshan-Emei - 55 kilometres

    Apres une journee sans selle, dur dur de reprendre la route; du moins pour moi! mes jambes ont du mal a reprendre du metier!!! J'ai avance comme une tortue toute la journee; ca ne restera pas la meilleure etape dans ma tete... surtout que la route etait franchement pas top du tout! Et puis il faisait gris, il bruinait puis pleuvait davantage... on a du mettre, defaire, remettre,... la veste de pluie! Mais on etait tous contents d'arriver a Emei.

    A Emei, nous avons passe du temps a reserver un billet de train et a surtout voir comment faire pour mettre le velo dans le train. On vous redira ca quand on sera arrives a bon port!

    Nous partons donc aujourd'hui, en train, pour Panzhihua ou nous arriverons demain matin. Nous nous rapprochons donc de Lijiang que nous comptons rejoindre a velo.

     


    2 commentaires
  • Ca y'est, velos recuperes et reglages effectues dessus... ils sont beaux!!!

    Rien que le trajet pour rentrer du magasin de velo a l'auberge de jeunesse nous a donne un sentiment de LIBERTE incroyable; les routes sont a nous, sans contraintes... ou presque!

    C'est donc une nouvelle page de notre aventure qui s'ouvre... de nouvelles routes a parcourir, de nouveaux elements a apprehender mais beaucoup de decouvertes a venir! On est presses de voir nos premiers kilometres s'afficher sur notre compteur.

    Nous allons aussi pouvoir planter notre tente qui attend sagement (enfin elle aimerait bien sortir!!) depuis plus de 2 mois dans le fond de nos sacs! Nous aurons notre maison, sans les contraintes de la vie collective et nous pourrons l'installer ou bon nous semblera!

    De ce fait, il nous sera plus rare de frequenter les cybercafes (surtout que dans le Sud de la Chine ils nous sont generalement interdits car nous ne sommes pas chinois...); ne vous inquietez donc pas s'il y a peu de nouvelles sur le blog!

    A bientot!

     


    votre commentaire
  • Dire que la Chine est polluee est un euphemisme... Autant j'adore vraiment le pays, autant je pense que j'aurais vraiment du mal a y vivre...

    Pollution ecologique

    C'est a ellle qu'on pense en premier lieu, je pense que vous avez deja eu un petit apercu de la gestion des dechets dans le coin. Autant dans les quartiers touristiques c'est relativement propre grace a une armee de nettoyeurs, autant on tombe vite sur n'importe quoi quand on s'en eloigne - y compris dans les grosses villes.
    A la campagne, c'est encore plus visible et les decharges naturelles sont nombreuses. Il y a bien un service de camion poubelle, mais le systeme m'a l'air bien sous estime vu la charge a traiter. De plus, ici il y a vraiment beaucoup de monde qui habite dans des coins recules ou seuls les hommes et les animaux peuvent passer. Dans ces cas la, les gens vivent en general dans une porcherie avec les pieds dans la m*** et la tete dans des paysages grandioses.
    La photo ci dessous a ete prise dans la campagne pres de Wenchuan. Vous ne pouvez pas le voir a cause du cadrage serre, mais le tas de dechets a recouvert la riviere qui passe desormais dessous! Dans ce pays, je pense qu'il est tres dangereux de boire de l'eau dans un ruisseau si l'on est pas a la source... Est ce que vous voyez l'oie au centre de la photo?
    Nous ca nous depasse, on ne comprend pas comment les gens font pour polluer leur environnement comme ca. On suppose que c'est la force de l'habitude: il y a 50 ans les gens n'utilisaient que des ressources naturelles qui se decomposaient et retournaient a la terre. Maintenant avec le plastique, ce comportement est inapproprie mais les gens n'ont pas change leurs habitudes pour autant. Et il est vrai que la ou la photo a ete prise, la 1ere poubelle publique est loin, tres loin...
    Pour plus de details, je vous laisse le soin de vous documenter par vous meme, mais arte a quelques bons reportages sur le sujet.

    Pollutions...

    Pollution atmospherique

    Pas grand chose a dire si ce n'est que l'air est bien souvent suffocant, surtout quand il fait chaud. Des jours, on nage dans un brouillard de pollution aussi epais qu'un vrai brouillard... Avec leurs millions de voitures et leurs centrales a charbon, pas etonnant...

    Pollution visuelle

    Le contraste avec la Mongolie fut saisissant. Dans les grandes villes, tout est submerge de publicites et d'enseignes. La Chine est le temple de la consommation et ca se voit! Ils en mettent absolument partout sur chaque espace libre. Personnellement je trouve cela fatiguant et je me sens agresse en permanence. Heureusement que je ne lis pas le Chinois... Une des choses qui me frappe le plus est les transports en commun. A Paris je me plains qu'il y a des panneaux interactifs qui diffusent de la pub dans le metro, ici il y a des ecrans geants de 8*4m qui diffusent des spots publicitaires avec le son a fond! Idem dans le metro, il y a des TV ecrans plats partout y compris dans les rames! C'est egalement vrai dans les bus qui ne disposent pas toujours de systeme d'annonce de l'arret mais qui ont tous une TV... La ou je suis tombe sur le derriere, c'est quand j'ai vu des TV dans les tunnels du metro! Ben oui, tous ces tunnels tous noirs qui sont tagues chez nous, a Beijing il y a des TV! En nombre important tres rapprochees les une des autres, avec la vitesse de la rame on peut y voir des spots publiciaires en plus de ceux de la TV dans la rame. Ils y a meme un systeme qui permet de caler la vitesse de defilement des TV en fonction de la vitesse de la rame, vous eets sur de ne rien louper! Bref, impossible d'echapper a la pub...

    Pollution sonore

    Avec des TV et des ecrans geants partout, vous aurez compris qu'on a droit au son avec l'image. Sauf que meme la ou il n'y pas de TV, on a droit dans la rue a des hauts parleurs qui diffusent sans arret des discours, des chants ou encore de la pub... Beaucoup de magasins sortent les enceintes sur le trottoir pour ajouter encore un peu plus de bo*del. Avec ca, des types se baladent dans la rue avec un micro et un haut parleur portatif pour faire du raccolage publicitaire sur des promos, l'ouverture d'un magasin, ou que sais je encore...  Vous avez les oreilles qui saignent? Attendez le meilleur... Le top du top, ce sont les klaxons incessants des camions, bus, voitures et scooters dans tous les sens. Tout le monde klaxonne pour tout et tout le temps, comme en Mongolie d'ailleurs. Sauf que les chinois sont des millions et des millions, et ca prend des proportions completement ahurissantes...
    Ce dernier point est assez dur a supporter pour moi, des fois ca me rend dingue. Surtout en ce moment a Chengdu... Heureusement qu'on a fait beaucoup de randos et de montagne, ca oxygene les neuronnes!

    Au final, ca fair parti du voyage et il y a tellement de bons cotes ailleurs que ca devient secondaire (sauf quand je craque!!!), mais je plains les pauvres chinois qui vont se taper des cancers des poumons, du foie et que sais je encore... Deja qu'en France je trouve que la conscience ecologique est proche du 0, alors ici c'est plutot -100... J'espere qu'ils vont prendre un peu conscience de tout ca, sinon on est mal barres. Mais bon, le gouvernement en a quand meme conscience meme s'il y repond a sa maniere. La desertification acceleree qui plonge la capitale dans des tempetes de sables a cause de la deforestation, les secheresses et inondations de plus en plus recurrentes, ca va surement finir par faire bouger les choses. Mais quand?


    2 commentaires
  • Deja plus d'un mois passe en Chine, il est temps pour moi de vous partager le budget dont nous avons eu besoin pour vivre! C'est notre budget, avant notre depart a velo, car apres les calculs ne seront plus les memes!

    edit: 1€ = 8 yuans

    Le budget est celui pour nos 31 38 premiers jours en Chine, a Beijing, Xian, Lanzhou, Langmusi, Songpan, Wenchuan et une partie a Chengdu. Les depenses journalieres sont tres variables en fonction du prix de la nourriture, de la ou nous avons mange (dans la rue ou dans un bon restaurant...) et du prix du logement trouve! Il faut aussi savoir qu'ici le prix des visites est exhorbitant et occupe une bonne partie du budget.

    Logement: 4 506 yuans , soit 145 118,6 yuans par jour ce qui equivaut a 18 14,8 euros par jour pour 2. A noter que le premier soir a Beijing, impossible de trouver une chambre... nous avons paye une chambre familiale 800 yuans... ou comment utiliser une bonne partie du budget dodo en une nuit!

    Nourriture: 3 765 yuans , soit 121.5 99 yuans par jour ce qui equivaut a 15 12,4 euros par jour pour 2. Niveau nourriture, on peut manger pour 10 yuans par jour par personne, comme pour beaqucoup plus si on veut des choses plus raffinees.

    Grands trajets: (Bus/train) 2 429 yuans , soit 304 euros pour 2 ce qui fait 152 euros par personne. Ici, voyager en train et en bus revient plus cher qu'en Russie! A ne pas negliger dans le budget! 

    Musees:  1 820 yuans , soit 225 euros pour 2. Chaque entree dans un parc, un temple, un musee, une reserve pour randonner coute cher...

    Internet:  116 yuans , soit 14.5 euros pour 2.

    Transports urbains (bus/metro):  242 yuans , soit 30 euros pour 2.

    Autres:  Equipement : 2 173 yuans , soit 271.5 euros pour 2.

                   Autres : 281 yuans

                   Poste (envoi colis par bateau et lettres): 311 yuans

                   Cours de cuisine: 260 yuans

     

    Total : sans l'equipement qui a un poste prevu a cet effet : 13 730 yuans ce qui correspond a 443 361,3 yuans par jour pour 2 et donc a 27.5 22,6 euros par jour par personne. Nous sommes donc largement dans les clous avec les 30 euros par personne prevus.

    edit du 02/10/2013: en refaisant les comptes, j'ai trouvé une erreur dans le nombre de jours sur cette période: elle fait 38 jours et pas 31! J'ai donc modifié à posteriori certains montants....


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique