• La 1ere impression en arrivant a Chengdu ne fut pas la meilleure: du bruit, une chaleur suffocante, de la pollution et des bagnoles partout qui manquent de vous ecraser a chaque passage pieton. Nous ne sommes plus qu'a 400m d'altitude, eh bien je me sens beaucoup mieux au dessus des 2000m qu'en dessous! On transpire dans les transports en commun et on se prend a rever de sandales pour les pieds!
    Fort heureusement, il y a dans cette ville une super auberge de jeunesse, la sim's cosy hostel qui est un havre de paix dans cette ville desagreable. La salle commune est en fait un jardin bien entretenu avec plusieurs bassins et fontaines, dans lesquels on trouve de poissons multiclores et meme des tortues! Il y a aussi quelques havres de paix dans la ville que nous vous presenterons dans la suite de l'article; fort heureusement.

    A part ca, Chengdu c'est pour nous l'occasion de changer le cap de notre voyage. Cela fait plus de 2 mois que nous sommes ultra dependants des transports en commun et on commence a en avoir un peu marre. On passe dans de magnifiques endroits, mais impossible de s'y arreter pour profiter des lieux! Notre meconnaissance des langues ne nous permet pas de commander facilement des billets pour des endroits recules ou peu connus. On se sent prisionniers, un peu comme des poissons rouges confines dans leur bocal sans pouvoir en sortir et qui tournent en rond... Apres notre echec de Lanzhou, nous reessayons donc d'acheter des velos dans cette grosse ville.

     Malheureusement, apres avoir visite quelques magasins il faut se rendre a l'evidence: il n'y a aucun velo a ma taillle dans ce pays. Un magasin Giant nous propose cependant de commander un VTT a ma taille disponible en 3 jours ouvres, mais ils ne parlent absolument pas un mot d'anglais... Que faire? Je l'avoue franchement, je cherchais (je dis "je" car c'est moi "l'expert" velo dans le couple) une randonneuse, velo on ne peut plus adapte pour ce genre de voyage. Geometrie adaptee, materiel concu pour la piste comme pour le bitume, velos en general bien equipes de serie, bref, un velo de voyage! En tant que VTTiste, pour moi un VTT sert a se faire plaisir en foret, sur les racines et les rochers, mais certainement pas pour faire des milliers de km sur du goudron! Oui mais voila, c'est un VTT ou rien et il faut se decider. Jouir de la liberte avec la crainte que du materiel inadapte vienne tout gacher? Ou reporter le voyage a velo a une autre fois et prendre le risque de le regretter?
    C'est dans cet etat d'esprit que nous rentrons dans un magasin Trek qui n'a pas plus de velo a ma taille que les autres. Oui mais voila, les vendeurs parlent un tout petit peu anglais, ont l'air de savoir ce qu'ils vendent, mais surtout nous rencontrons Jordi et Xavier. Jordi, espagnol de son etat, vient de franchir la barre des 10000km avec un VTT qui ne paie franchement pas de mine. Xavier, astro-physicien francais, a tout quitte il y a 15 mois (y compris son job pour la NASA!) pour partir faire du velo. Sa monture est un velo achete a 200 euros en Afrique du sud et apres avoir traverse l'Afrique, l'Inde, l'Asie du sud-est il s'apprete a rentrer en France par la route de la soie. Il a 18000km au compteur et honnetement j'aurais peur d'aller chercher le pain avec vu l'etat du bike... alors que lui s'est offert quelques cols a 5000m au nepal et au tibet!

    On a pas mal discute, matos mais aussi et surtout de voyage et tout ce qui va avec pendant toute la soiree qui s'en est suivie... Ca m'a franchement bien remis les idees en place et aide a relativiser l'importance du materiel dans ce genre de situation (meme si eux aussi revent d'avoir une belle randonneuse!!!). Le lendemain nous sommes donc alles passer commande pour les velos (Trek 3900) et les saccoches. On n'a pas trouve exactement ce qu'on voulait, mais on essaiera de faire avec. Ma plus grosse crainte ce sont les freins a disques pas super facilement reparables dans le coin mais bon... On va tenter de jouer le jeu en ensperant que ce nouveau mode de voyage nous plaise, meme si ce n'est pas garanti! Au moins, pas de regrets  a avoir; nous aurons tente l'aventure..

    Pour tuer le temps dans cette ville pas tres agreable, on visite un peu, on flane... 3 endroits qui nous ont quand meme particulierement plu: le jardin des bambous ou nous sommes tombes nez a nez avec un cours de tai-shi tres impressionnant. Le maitre, une femme de plus de 60 ans, possede une maitrise vraiment impressionnante de son corps et est capable de faire des mouvements que je ne saurais imaginer. Le cadre magnifique, la musique, les tenues, tout ca avait tres chouette allure! Et nous avions presque envie, sur le moment, de nous initier a cet art... meme si nos corps sont plutot raides...

    Chengdu

     

    Chengdu

     

    L'autre lieu absolument magnifique fut le parc a Panda de la ville. Nous sommes plutot malchanceux depuis le debut avec eux. Auparavant, il y avait beaucoup de pandas dans la reserve naturelle de Wolong (a cote de Wenchuan) mais cette derniere a ete detruite par le seisme d'il y a 5 ans. Du coup, nous voulions aller les voir a Ya'an, mais la ville vient juste d'etre detruite suite au tremblement de terre d'il y a 10 jours! Pas de bol, car ces reserves sont immenses et les pandas y evoluent librement. Une belle maniere de lier visite et randonnee en somme... Du coup, il ne reste pus que le parc de Chengdu, mais ce n'est pas pareil du coup. Cependant, ce zoo est le lieu du centre d'etudes et de recherches sur les pandas et on essaie ici de conserver l'espece en voie d'extinction. Les enclos sont vastes et bien entretenus, pas de barreaux, et les ours semblent y etre a l'aise.
    On vous laisse admirer:

    Chengdu

    Les pandas sont ultra agiles de leurs mains, c'est tres impressionnant. Meme quand ils se deplacent, ils sont souples dans les arbres. Ils aiment beaucoup dormir aussi pour conserver leur energie! En haut un panda geant bicolore, ci dessous un petit panda roux.

    Chengdu

    Chengdu

    Le parc est rempli de paons qui faisaient la roue a tout bout de champ...

    Chengdu

     

    Cette espece est quand meme une egnigme incroyable: elle est agee de 8 millions d'annee environ alors que la plupart des autres ne depassent pas les 5 millions d'annes. Cependant, ces animaux se deplacent en general en petit groupes ce qui limite les contacts entre les 2 sexes. Et quand ils se rencontrent ils ne sont pas specialement actifs pour autant! Ajouter a ca qu'ils se nourrissent exclusivement de bambou, aliment tres peu energetique. Ils doivent donc en manger entre 40 et 50kg par jour et leur estomac n'arrive a en digerer seulement 20%!! Sachant que les bambous meurrent en masse tous les 25 ans, les pandas sont regulierement confrontes a la famine, mais malgre tout ces handicaps ils sont tjours la! Facinant... Malheureusement, il n'en reste plus que 5000 aujourd'hui et ce n'est pas certain que mes enfants pourront en voir vivants... Merci a l'homme et sa deforestation!

    Nous avons aussi apprecie notre visite au monastere Wenshu, non loin de l'auberge. On a pu y rentrer librement et observer, une fois de plus, les rites boudhiques. Le lieu est repli de fumees d'encens que les fideles allument et laissent se consumer dans les bacs a encens. le monastere possede un jardin tres calme et agreable ou nous avons pu flaner.

    En revanche, les derniers jours ont ete difficiles moralement. On a du attendre 4 jours avant d'avoir les velos, pour finalement se rendre compte dimanche dernier que ma banque n'a pas pris en compte mes instructions concernant le plafond de ma carte. Je suis toujours coince avec un plafond de 500 euros alors que j'avais negocie bien plus. Resultat: les velos sont dans la magasin, l'argent dort sur le compte et on ne peut pas retirer toute la somme necessaire dans les DAB! C'est rageant et frustrant de perdre 10 jours de visa pour un stupide probleme de CB... La situation est en train de revenir a la normale, mais nous ne sommes pas tres satisfaits de la nonchalence de nos banques qui nous prennent des frais mais en retour le service est quand meme plus limite... Le depart est donc repousse jusqu'a ce que nous puissions reunir la somme necessaire pour tout le materiel plus la somme pour les semaines a venir.
    Heureusement l'auberge est sympa, la magasin de velo comprehensif et nous tuons le temps avec les cyclos qui passent dans l'auberge... On a hate de partir!


    5 commentaires
  • De Jiuzhaigou, nous n'avions pas envie d'aller directement a Chengdu (la capitale de la province)  car la vallee dans laquelle nous nous trouvons est vraiment tres bellle. C'est malheureusement la seule option proposee par notre guide, comme si apres Jiuzhaigou il n'y avait plus rien a voir... On a donc un peu cherche, et on est tombes sur un site de rando en chinois qui indiquait quelques departs dans une ville nomme Wenchuan. Banco! De plus, nous avons trouve pas mal d'infos sur le Wikitravel de Wenchuan.
    On prend nos billlets a la gare de bus et on file (par le bus de 7h30) pour 6h de route dans un paysage vraiment tres jolli avec des larcs turquoises. Comment ca on a paye le parc pour rien? C'est l'impression...

    On arrive a Wenchuan un peu apres 13h. L'avantage des villes hors des guides touristiques, c'est que l'on s'y sent seul (touriste, j'entend). L'inconvenient, c'est qu'il n'y a pas de structures pour dormir a petit budget, ou alors c'est tres dur a trouver sans infos. Apres plusieurs essais, on arrive quand meme a trouver une chambre a 128Y. Ils sont 5 a la reception de l'hotel et sont completement paniques par notre presence. La communication est difficile, ils ne sont pas tres imaginatifs. Une des filles est paniquee car elle doit recopier nos noms sur son registre mais ils ne sont pas en chinois! 30min plus tard, on a quand meme notre cle! 

    La ville est mignonne et semble refaite a neuf. Pas etonnant, c'etait l'epicentre du seisme qui a frappe la region il y a 5 ans. La ville a ete completement rasee, il y a une bonne expo au musee gratuit de la ville. Les photos sont impresionnantes, on comprends les dizaines de millers de morts... Le 3eme etage du musee vaut le coup d'oeil pour sa propagande impresionnante: une ode a la gloire du parti communiste chinois... Le sujet est interessant car les reportages vus sur ARTE a la maison etaient plus circonspetcs quant a l'efficacite de l'effort de reconstruction de la region... Notons egalement qu'a l'epoque le gouvernement accordait une prime de 100 000Y aux sinistres si ces derniers acceptaient de ne plus manifester, signer de petitions, etc... Le salaire moyen est de 3000Y par mois en Chine!

    La suite du sejour vous la connaissez, reveil le lendemain matin par le seisme qui a frappe a Ya'an a moins de 400km de la. On a bien repense aux images vues la veille dans le musee et on ne rigolait pas trop sur le coup...
    Egalement un peu de rando dans le coin pour admirer les paysages:

    Wenchuan - 汶川县

    Une vue sur la ville:

    Wenchuan - 汶川县

    Sinon la ville nous a plutot plu, calme et agreable, les gens etaient vraiment tres gentils avec nous. On vous recommande tout particulierement un resto a la mine deplorable avec une devanture jaune (dans l'angle de la rue principale, juste a cote du marche couvert), dont pas mal de specialites sont a base de pomme de terre. La soupe avec des boulettes de pate de patate est excellente, mais les frites croustillantes dehors et fondantes dedans a melanger dans du sucre sont a tomber par terre!

    Je tiens egalement a vous relater un episode qui m'a particulierement marque: nous cherchions a nous rendre a la gare de bus qui a ete reconstruiite a l'exterieur de la  ville. On se pose a un arret de bus et on demande comment on va la gare routiere a un monsieur. Le gars nous dit non, c'est pas la et nous fait signe de le suivre. On marche 300m, il nous met dans le bon bus, demande au chauffeur de nous descendre au bon arret, nous donne 1Y chacun pour payer notre voyage et nous souhaite bon vent! J'en etait tout chamboule, en plus on avait largement de quoi payer mais le gars n'a rien voulu entendre. Et ben ca vous change la journee un truc pareil...

    Pour repartir a Chengdu, ca a ete un peu l'aventure. En premier, nous avons essaye de reprendre le bus qui nous avait depose 2 jours avant aux environs de 13h. Pas de bol, il n'allait pas a Chengdu. Du coup a la gare routiere on a essaye de prendre un taxi et de trouver des gens pour partager la course. Au debut on nous a propose 1000Y, 1h apres on etait a 400Y mais personne pour venir avec nous car nous etions un dimanche. On a finit par prendre le bus qui (croyons nous) partait a 17h. En fait, c'etait plus subtil: il part a 17h au plus tard mais avant s'il est plein!

     


    1 commentaire
  • Pourquoi Jiuzhaigou? Parce que c'est classe au patrimoine mondial de l'unesco, que certains disent que c'est la 8eme merveille du monde, et qu'une recherche dans google image donne ceci. Ca en jette, hein? On a hesite jusqu'au dernier moment a y aller, car le lieu a aussi la  reputation d'etre un Disneyland chinois. Malheureusement, l'autre parc national plus petit et moins touristique est a sec en ce moment a cause du manque de neige cet hiver, on se decide donc pour Jiuzhaigou.

    Nous sommes arrives sur place la veille, vers 15 heures...  Il n'y a que des hotels a cote., ca sent l'usine a sous a plein nez et c'est assez deprimant comme endroit... Nous prenons l'auberge la plus proche du parc pour etre la au plus tot le lendemain matin a l'ouverture du parc. Ensuite nous repererons les lieux pour le lendemain matin... nous avons papotte avec Ed au soleil... puis nous avons decide d'aller boire un coup dans un bar indique dans le Lonely.

    Plus envie de marcher (car c'etait loin... et marcher le long de la route... pas super envie... ,) nous prenons donc un taxi! Nous y voila! Les consommations sont plutot cheres... eh oui, n'oublions pas que nous sommes dans un lieu tres touristique; mais la carte est chouette, la musique est agreable... ca fait du bien! C'est quand meme un peu etrange, c'est la 1ere fois que nous nous rendons dans un cafe cite dans le LP. Et bien il n'y a que des voyageurs, on ne peut pas dire que ce soit tres brasse! Pour manger le soir nous rentrons le long de la riviere, il y a une balade amenagee avec plein de boutiques et restaurants, mais l'ambiance y est agreable (car les boutiques sont fermees).

    Nous nous arretons pour manger et nous goutons un poisson, directement pris dans l'aquarium devant nous, puis grille au barbecue et epice, et servi dans un bouillon epice avec des oignons, des pousses de soja et du tofu. C'est delicieux, le tout avec du riz, des champignons et de la salade cuite. 

    On rentre a pied a l'auberge car il est temps de se coucher, le lendemain il faut quitter l'auberge a 6h40 pour etre dans les premiers au parc!

    Il fait un temps superbe! Chouette!! Nous voila avec nos billets en poche, 310 yuans par personne... juste une ruine.... nous allons prendre le bus (vous avez bien lu!) et nous nous rendons tout en haut du parc! Sentiment assez desagreable pour nous que d'aller en haut d'un parc "naturel" en bus.... les chinois sont euphoriques en voyant les lacs... et ils prennent des tas de photos du bus... on se sent assez en decalage!Et pour tout dire, on a fait tout l'inverse de ce que l'on aime faire et c'est assez desagreable comme sentiment.

     

    Visite du parc de Jiuzhaigou

    Visite du parc de Jiuzhaigou

     

    Franchement, les lieux sont tres beaux... c'est juste incroyable toutes ces nuances de bleus dans l'eau, la diversite de la vegetation, au beau milieu d'une vallee... mais on s'est cru dans un parc d'attractions paysageres.... les chinois ne viennent la que pour prendre un tas de photos et c'est assez fatigant! Ca gache un peu le plaisir... nous on a envie de prendre le temps de savourer les paysages, d'en impregner nos yeux.... mais d'entendre sans arret le bruit des appareils photos et de les voir prendre la pose devant....Ils font tous la queue pour se prendre au meme endroit systematiquement! C'est fou...

     

    Visite du parc de Jiuzhaigou

    Visite du parc de Jiuzhaigou

     

    Le summum etant les vrais faux villages tibetains a mourir de rire, ainsi que le centre commercial (oui!) pose en plein milieu du parc dans lequel il est obligatoire de passer pour visiter une des 2 branches du parc. Ca fait rever non? Et ils appellent ca une reserve de biosphere?

    Fort heureusement, des qu'on s'eloigne des gros spots de photos... on ne croise plus personne et nous avons donc ete plutot tranquilles la plupart du temps... et nous avons bien marche, environ 35 kilometres!

     

    Visite du parc de Jiuzhaigou

     

    Cependant, ce lieu nous a laisse un gout amer en bouche. Cher, trop cher! Et tout ce monde, tous ces bus pour eviter de marcher entre les spots, on est a des millers de km du calme et du plaisir de la marche a la montagne. On ne peut pas vous dire de ne pas y aller car c'est tres beau, mais on ne va pas non plus vous dire qu'il faut absolument le faire...

    Ils sont pas beaux tous ces chinois?

    Visite du parc de Jiuzhaigou

     

    Le soir, bien fatigues, nous avons ete manger dans un restaurant tibetain. Une belle assiette de viande de yak cuisine avec des legumes et du riz. C'est bon mais pour le prix... heureusement, il y avait tout le reste, le the a volonte, les costumes tibetains et le tissu remis a la fin pour souhaiter une bonne continuation avec un chant. Ca fait un peu attrape touriste mais on a compris qu'ici il n'y aura rien d'autre.

    Le lendemain matin, nous sommes ravis d'etre a la gare de bus pour quitter ce lieu trop touristique! Clairement mon plus mauvais souvenir de voyage...


    1 commentaire
  • Apres une journee passee dans un mini-bus et dans le bus, nous voila arrives a Songpan, a 2800 metres d'altitude!

    A la sortie du bus, en recuperant nos valises, nous faisons la connaissance d'Ed, un anglais de Londres avec qui nous passerons notre sejour a Songpan.

    Nous trouvons rapidement notre lieu pour dormir, chez Emma's guesthouse. La patronne en gentille, on paiera quand on aura l'argent. Premiere nuit en dortoir, mais pour 20 yens de plus, nous prefererons pour la suite une chambre avec deux lits, bouilloire, serviettes,... On vous recommande le lieu pour dormir, mais son restau/bar est lui juste hors de prix!

    Premiere etape... trouver ses sous...On se dirgie vers le seul DAB de la ville acceptant les cartes etrangeres. Celle d'Ariane ne marche pas, zut. J'essaie la mienne, non plus: veuillez contacter votre banque...". Oups, ca craint... On va demander au guichet ce qui se passe. On nous explique qu'il faut une carte chinoise, avec Union pay. On dit non, surtout que ca n'existe qu'en Chine Union Pay, c'est bien ecrit que ca accepte les mastercard et visa. La banquiere prend son telephone perso (!) et se renseigne, effectivement on a raison mais ca ne nous avance pas plus. Elle nous propose une solution: on effectue un transfert d'argent sur sa carte personnelle, et elle retire le cash pour nous ensuite. Mais qu'est ce qu'ils sont gentils ces chinois! Zut, ca ne marche pas! Elle nous dit de revenir le lendemain... La on est un peu dans la m**** quand meme, il nous reste seulement de quoi faire 2 repas a prix tres reduit si on ne paie pas la chambre... On sort de la banque un peu depites, les problemes d'argent a la noix ce n'est pas tres agreable. Dans la rue on se retrouve face a un DAB de la meme banque mais il est tout en chinois, on l'avait egalement vu en arrivant dans la ville. On a plus que ca a faire de toute facon, et on connait la combinaison de touches par coeur pour retirer du cash donc on tente le coup sans y croire. Oh surprise, ca fonctionne! On ne saura jamais pourquoi, des DAB d'une meme banque se comportent differemment...

    Une fois les sous en poche, nous nous sentons plus legers et nous allons faire quelques courses. Nous decouvrons le centre-ville, entierement neuf et avec toutes les enseignes traduites (des fois ca donne des choses tres droles... merci a google translation...) en anglais... ca ne nous plais pas trop... ca ne fait pas vraiment authentique! On croise pas mal de tibetaines en tenues traditionnelles, avec de superbes coiffes de cheveux... mais ca fait une impression particuliere dans ce decor. C'est dommage! La ville est plutot bruyante car elle est construite autour d'une grosse voie routiere ou passent de nombreux camions et bus qui klaxonnent sans cesse... Le soir, nous allons diner dans un restaurant tibetain qu'a repere Ed, qui n'aura de tibetain que le cadre.... la nourriture n'etait vraiment pas terrible... tant pis... On rentre chez Emma et on mage un platr de riz saute pour se remplir l'estomac! Notre premiere rencontre avec la viande de Yak n'aura pas ete fameuse! 

    Deuxieme jour, nous nous levons de bonne heure pour aller randonner dans les magnifiques montagnes alentours. Nous prenons un petit dejeuner a la chinoise, a savoir un bol de nouilles au boeuf, vraiment delicieux, avec beaucoup de legumes et de saveurs! Nous passons beaucoup de temps a chercher le depart de notre randonnee, nous repassons a l'auberge et nous changons de chambre puis nous prenons ENFIN le chemin de la montagne! Ca grimpe fort!!! Mais nous sommes tout de suite seuls... pour toute la journee! Nous ne croiserons personne, si ce n'est beaucoup d'animaux, a commencer par ces deux yaks tres curieux qui nous suivront afin de savoir ce que nous trafiquons sur leur territoire! 

    Petit sejour a Songpan 松潘

    Nous grimpons donc sur des petits chemins traces par les quelques hommes passant ici ou, plus souvent, par les betes! Nous nous arretons pour pique-niquer sur un endroit "plat" et nous goutons le yak seche, mmmhhh un vrai delice; le tout accopagne de pain plat. C'est tres bon. Pendant notre dejeuner, nous aurons l'occasion de voir une bete de la taille d'un chien grimper sur la montagne... nous ne saurons jamais quelle sorte d'animal  c'etait. 

    Une fois nos estomacs remplis, nous poursuivons notre ascension vers le sommet que nous voyons depuis le bas. Il n'y a plus vraiment de chemin, il faut donc se creer le sien en veillant a slalomer car ca grimpe vraiment fort. Pol allume le GPS en haut pour savoir a quelle altitude nous sommes; nous voila a 3 500 metres!

    Et quel bonheur pour les yeux!!!

    Petit sejour a Songpan 松潘

    Nous profitons de la vue mais il se met a pleuvoir; le ciel etait menacant depuis un moment!! Vite, vite, il faut enfiler nos vestes de pluie et nous voila repartis! Nous entamons la descente vers une route reperee du sommet. 

    En chemin, nous croisons de magnifiques chevaux, se fondant superbement dans le paysage; je vous laisse admirer!

    Petit sejour a Songpan 松潘

    Nous voila sur la route. Nous marchons tranquillement avec en point de mire un monument tibetain, qui se repere de loin avec tous les tissus colores qui y sont accroches. 

    Soudain, nous arrivons juste au bord d'un superbe petit village tibetain:

    Petit sejour a Songpan 松潘

     Nous ne nous y arretons pas car nous ne parlons pas chinois... et nous poursuivons notre route. Nous croiserons de bons chiens de garde, attaches, fort heureusement. Apres quelques temps, nous arrivons a la porte Ouest de la ville, autrefois situee sur la muraille qui a ete reconstituee. Nous profitons de la vue et du calme pour grignoter avant de resdescendre sur la ville; sous la pluie! Au bord de la ville, nous sommes dans un petit quartier tranquille, ou un paysan nous salue, et nous avons le loisir d'admirer les tres jolies portes d'entrees chinoises. 

    Petit sejour a Songpan 松潘

    Une chouette balade que nous ne sommes pas prets d'oublier! Le soir, nous partageons le repas a 4 convives dans un restaurant sichuanais; c'est tres bon! 

    Le lendemain, en partant en petite randonnee, nous passons de l'autre cote de la riviere et nous decouvrons l'autre cote de Songpan. La route n'est pas goudronnee et tout est en travaux; ca n'a pas la meme allure que le centre-villel!

    Voila la vue depuis cette rive:

    Petit sejour a Songpan 松潘

    Le soir, encore un super bon repas partage avec Ed dans une petite cantine de la ville.

    Le ledemain, nous allons acheter nos billets de bus, nous faisons nos reserves de nourriture pour les 2 jours a venir et nous allons dejeuner avec nos gros sacs a dos. Nous retournons dans un restaurant qui nous a plu. Le patron est tres sympa et nous fait rentrer dans la cuisine pour choisir ce que nous voulons manger. Pas envie de soupe de nouilles pour ce midi. Nous mangeons de petits baozi a la viande de yak, trempes dans la sauce pimentee, de la bouillie de riz et de gros baozis farcis a la carotte, oignons verts et a la viande. Un vrai regal!

    Nous pouvons donc partir pour Jiuzhaigou le ventre plein!

     

    edit:
    Premier point GPS: départ quasi en face de chez emma: N32° 38.980 E103° 35.263
    Le petit sommet: N32° 39.570 E103° 34.596 Pour s'y rendre il faut naviguer à vue. Nous avons plusieurs fois traversé la rivière pour marcher tantôt à gauche, tantôt à droite. Parfois c'était safe, parfois casse gu**le. A vous de voir ce qui vous convient le mieux.
    Village tibétain: N32° 38.812 E103° 34.997
    Ça sent la fin: N32° 38.524 E103° 35.527C'est finit: N32° 38.502 E103° 35.679


    votre commentaire
  • Pol et moi avions d'une petite coupe de cheveux et nous avons profite d'avoir repere la rue des coiffeurs de la villle ou nous etions pour y aller. Nous avons bien fait car depuis, les grosses chaleurs sont arrivees!

    Deja premiere chose, arriver a faire comprendre qu'on veut faire une coupe... car ici certaines viennent juste se faire laver les cheveux! Une fois ceci de fait, nous voila partis en direction de la salle de shampoing.

    Ce n'est pas comme en France ou c'est au fond du local, c'est comme une piece a part. Nous nous allongeons, oui vous avez bien lu, sur une sorte de "table" et nous avons la tete au dessus du bac de lavage. Franchement, c'est plutot confortable et ca donne envie de dormir! S'en suit alors un long moment de shampoing massage d'environ 10-15 minutes... plutot energique par moment, mon cuir chevelu n'y est pas habitue!!! mais un agreable moment.

    Ensuite, la coupe! Pol explique avec sa photo de passeport ce qu'il veut et je montre la longueur que je souhaite.

    Bon apres, la technique de coupe n'est pas du tout pareille ici, ils ne coupent pas de la meme facon, plus par petites etapes mais au final ca donne a peu pres la meme chose! Pour ma part, j'ai quand meme un carre a la chinoise et ca change! pol a eu le droit a un dernier shampoing afin que tous les petits cheveux s'en ailllent!

    Pour finir, une note tres legere, 20 yens chacun soit a peine plus de 2,50 euros par personne; 15 yens de coupe et 5 yens de shampoing/massage.


    4 commentaires
  • Le soir de notre arrivee, on se balade dans le village pour admirer de loin les 2 monasteres du coin, avant de manger dans un bouiboui. C'est dur, la nourriture n'est plus la meme et on ne reconnait plus les signes chinois habituels. On se rabat sur une valeur sure, la soupe de nouilles au boeuf.

    Le lendemain, on part randonner dans la gorge de Namo. Il faut payer le droit d'entree au monastere, mais on ne peut pas vraiment le visiter car il y a des moines partout et tout le temps. Un americain croise dans le village nous dira meme qu'il s'est fait rappeler a l'ordre en essayant d'entrer a l'interieur. Dommage, ca a l'air super beau.

     

    郎木寺 (Langmusi )

    郎木寺 (Langmusi )

     

    En tout cas les moines sont impressionnants, ils sont nus sous leur etoffes et n'ont pas vraiment de couches chaudes alors qu'il fait bien froid. Nous on a nos woolpower et nos polaires sur nous et on devra meme enfiler notre doudoune lors du pique nique pour ne pas prendre froid! Un petit moine (ils sont nombreux, on se demande s'ils choisissent vraiment leur vie) nous aborde et essaye de nous parler, c'est rigolo mais on ne comprend rien. On lui montre notre phrase magique "je ne comprends pas" et il eclate de rire dans un grand "OK!". Mais quelle belle rencontre!

    郎木寺 (Langmusi )

    Les gens sont habilles vraiment differemment, avec des costumes traditionnels et des coiffes magnifiques, c'est vraiment beau.  Ici cohabitent des tibetains, des musulmans et des chinois, les Han.Pas de photos, on n'est pas dans un zoo... et on ne veut pas prendre les gens en photo sans leur permission ni sans les rencontrer vraiment. Une pensee quand meme pour la grand mere que nous avons croise plusieurs fois, habillee dans le plus pur style tibetain avec un moulin a priere a la main et ... des baskets "new balance" aux pieds! La mondialisation est arrivee ici aussi...Et elle arrivera de plus en plus, les chinois creusent la montagne comme un gruyere pour y faire passer une autoroute!

    Plutot que de faire des commentaires, je vous laisse apprecier quelques photos dans ce decor magique sur fond de neiges eternelles:

    郎木寺 (Langmusi )

     

     

    郎木寺 (Langmusi )

     

    Neiges eternelles qui ne le seront bientot plus d'ailleurs, car ici le rechauffement climatique se fait amerement sentir. En 10 ans, la temperature moyenne dans le village est montee de 10 degres... En hiver, la riviere qui coule dans le village n'est plus autant gelee qu'avant et la neige fond toujours un peu plus sur les sommets. Nous sommes peut etre les derniers touristes a prendre de telles photos car dans 10 ans il n'y aura peut etre plus rien, nous avons un un sentiment de transgression pas tres agreable...

    La gestion locale des dechets:

    郎木寺 (Langmusi )

     

    Ceci dit, apres cette belle balade il nous faut malheureusement quitter cet endroit magique pour un stupide probleme d'argent, alors que nous serions bien reste 4 ou 5 jours pour explorer ce coin magnifique et decouvrir les tibetains. C'est rageant et on a les boules... Nous decidons donc de repartir le lendemain, mais ou? Deux options: remonter sur xining puis explorer le qinghai, ou descendre vers le sud dans le nord du Sishuan. Dans les 2 cas nous aurons des regrets d'avoir loupe quelque chose... Le qinghai est sauvage et peu touristique, mais en contrepartie il nous sera difficile de randonner en autonomie a cause de l'altitude et du risque serieux de mal des montagnes. Le nord sishuan est plus touristique, mais se cantonne "seulement" autour des 3000m avec des sommets a 4 ou 5000m. L'envie de randonner facilement et plus en securite l'emporte, ce sera donc le sishuan. Nous ne pourrons pas voir Xiahe, dommage mais c'est comme ca. C'est frustrant tout de meme...

    Il nous faut donc prendre un bus pour Zoige puis de la repartir pour Songpan. On demande a 2 personnes differentes l'horaire du bus pour Zoige: 7h30 demain matin, bien. Apres une bonne nuit bien fraiche on se pointe comme des fleurs a 7h15, cool le bus est la. Ah non, celui ne va pas a Zoige... Bizarre... Une petite troupe de chinois et de tibetains se forme autour de nous, on nous dit "meyo Zoige". Comment ca meyo? Ben non, il n'y a pas de bus! En fait, nous saurons par la suite que le bus etait a 7h et non 7h30... A partir de la, pas mal de mini bus vont se proposer pour nous emmener dans des destinations plus ou moins farfelues a des prix completement exhorbitants. On est des touristes, mais il y a une limite quand meme. De toute facon, on a juste les 200Y sur nous pour prendre le bus et rien d'autre, il faut tout faire rentrer dedans. On essaye de discuter un peu avec les personnes presentes a l'aide de notre guide de conversation et du G'palemo. Ils sont impressionnes en apprenant qu'on est venus de France en train (en gros). On rigole un peu, mais dans l'histoire on n'a toujours pas de transport. La valse des minu bus continue, et comme on a dit a tout le monde qu'on n'avait pas plus de 50Y a mettre, un tibetain de la troupe nous trouve un minu bus pour 60Y, ce qui est excellent au vue de la duree du trajet. On peut partir! On remercie chaleureusement la troupe et on est vraiment tres decus de partir d'ici...

    Dans le mini bus, on va effectuer un voyage dans le voyage. Le chauffeur commence par bruler de l'encens et benit toute la voiture, le tout sous le regard bienveillant du dalai lama tout en conduisant en zigzag sur la route. On n'arrive pas trop a respirer mais la cassette qui diffuse des prieres en continu se charge de nous mettre a fond dans l'ambiance. Avec un paysage a couper le souffle, ce n'est pas difficile non plus... On prend un autre voyageur dans un village et on part enfin pour Zoige.

    On arrivera a temps pour prendre la correspondance en bus vers Songpan et lacher le peu de yens qu'il nous reste. Ouf! Nous filons droit vers Songpan, la route tutoie les 4000m avant de plaonger dans la vallee, nous doublons des camions (dans les virages! ) equipes de systemes de refroidissement qui balance de l'eau sur les pneus pour eviter leur eclatement. L'eau se transforme instantanement en vapeur tellement les mecaniques sont soumises a rude epreuve. On croisera aussi un bus retrecit de 2m, il a percute de plein fouet un terre plein en sortant de la route. Voyage inoubliable...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique