• Ca y'est, nous sommes bien arrives a Vientiane et nous avons franchi la barre des 2500 kilometres!

    Nous profitons des restes francais ici et nous pouvons deguster de delicieuses tartes ou des pizzas qui nous font un bien fou! Nous sommes en plein preparatifs et reflexions pour la suite du voyage.

    A tres bientot


    1 commentaire
  • Jour 3: Kasi - Vang Vieng

    Nous nous attendions a une petite journee tranquille de velo de 57 kilometres qui nous ferait arriver pour dejeuner a Vang Vieng... la journee a ete toute autre et riche en emotions!

    Nous commencons par prendre notre petit-dejeuner, un bon bol de nouilles puis nous voila sur le depart. Nous disons au revoir au proprietaire de la guesthouse qui est un professeur de francais au Laos a la retraite. Nous sommes sur le point de partir quand un uruguayen, Alec, avec une petite laotienne, Nola, nous aborde et nous demande d'ou nous venons,... nous discutons, discutons puis il nous invite a venir visiter le village ou il habite depuis 10 ans.

    Nous prenons la route et au bout de 10 kilometres, nous bifurquons sur une piste que nous suivrons 4,5 kilometres; c'est une veritable piste, heureusement qu'il n'a pas trop plu dernierement! Nous croisons beaucoup de paysans qui travaillent les champs car c'est le debut du travail dans les rizieres pour eux. Nous voyons beaucoup de villageois, curieux et etonnes de nous voir passer par la. Nous voici au village, Alec nous fait visiter la propriete; il y a 3 maisons sur le meme terrain. La maison du "capitaine" (le chef de famille) en ciment, la maison de la famille en bambou et la maison d'Alec en bambou egalement. Nous passons pas mal de temps a discuter avec Alec, nous goutons du concombre de la ferme organique, nous testons son hamac ramene de son pays... et nous partageons un veritable repas lao avec lui: riz gulant, curry vert, pousses de bambou et viande grillee; on se regale. Un tres chouette moment, une rencontre incroyable et nous avons pu passer du temps dans une vraie maison lao et voir comment le bambou permet qu'il ne fasse pas trop chaud dans leurs maisons. 
    Alec est en train de monter une guesthouse (Nola Guest House) en bambou, pour ceux qui ont envie de venir decouvrir la vie dans un petit village, d'aller aider a la ferme organique ou a la plantation du riz, alors si vous passez pres de Kasi, n'hesitez pas a aller y passer une nuit!

    Voici la route principale du village:

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Nous repartons vers 12h30... et c'est vraiment dur de trouver la motivation a cette heure la de la journee... en plus il fait bien chaud et lourd... mais il faut bien reprendre la route! Les paysages sont superbes et nos yeux s'en regalent!
     

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Quelques temps apres, nous devons mettre les capes de pluie car il se met a pleuvoir a torrent! Mais cela fait du bien!!! Bon, on se dit quand meme qu'on est un peu fous de rouler comme ca sous cette pluie et les laotiens qui nous voient passer semblent se dire la meme chose!

    Alors que la pluie tombe toujours, nous croisons deux cyclistes anglais, Matt et Antony, les deux premiers que nous rencontrons depuis 1 mois et demi de velo; nous sommes tous fous!
    Ils remontent vers la Chine; du coup nous sommes ravis de leur donner une carte du Yunnan et un dictionnaire anglais-chinois, une sorte de passage de temoin. Nous passons pas mal de temps a discuter, echanger et la pluie s'arrete. Eux, ils font un tour du monde a velo en memoire d'un de leur ami mort d'une tumeur au cerveau. Leur pote etait un fana de velo, donc ils pedalent a sa place... Faut etre fort dans sa tete, gros respect... Il est temps de repartir.

    Les derniers kilometres seront tres roulants, les montagnes sont desormais derriere nous... on est contents car cela reposera nos jambes mais un peu tristes de quitter les splendides paysages qui s'offraient chaque jour a nous. Nous croisons pas mal d'enfants encore, dont deux qui sont ravis de nous taper dans les mains. Des anciens nous inviteront a boire le lao lao, alcool local... mais il nous faut arriver entiers a Vang Vieng!
    Quelques kilometres plus loins, bien fatigues apres 71 kilometres (dont 10 d'aller retour vers le village) de route, nous voila a Vang Vieng. Nous decouvrons la rue principale avec ses restaurants et ghesthouses partout... puis nous bifurquons afin de passer le pont qui nous menera a une ghesthouse tranquille, Maylin ghesthouse, un vrai petit coin de paradis! Nous avons un bungalow rien que pour nous en bambou et nous pouvons nous reposer tranquillement avec une vue splendide, notamment sur les karsts qui rendent Vang Vieng celebre.

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Cela fait 2 jours qu'il pleut sans arret, c'est la mousson. Sur la meteo, hier il a plu 50mm et aujourd'hui 25 mm... le niveau de la riviere a sacrement augmente... comme vous pouvez le voir! En arriere plan, les karsts.

    Luang Prabang - Vang Vieng


    votre commentaire
  • Jour 1: Luang Prabang - Kiou Kacham.

    Apres 5 jours de repos dans la fournaise de Luang Prabang, nous voici de retour sur la route. Aujourd'hui on sait que ca sera difficile, 2100m de D+ sur 85km, avec 40km de montee. C'est notre avant derniere etape de montagne avant le plat de l'asie du sud est, donc on va tacher d'en profiter!
    On commence par 25km de plat pour constater que la remise en route est difficile, pas la patate ce matin. Fort heureusement le temps est couvert, la saison des pluies vient enfin de commencer. Il fait donc '"frais", soit moins de 30 degres... Pour la 1ere ascension notre bonne etoile nous a entendu et on se prend un mega orage de pluie sur le coin du nez, on est trempes en 30s, on ne voit pas a 10m tellement il tombe des seaux d'eau. Bien, on monte au frais! En contrepartie la route est censee etre magnifique mais on ne distingue rien. J'ai juste le temps de prendre cette photo pendant une accalmie de 10min:

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Finalement le 1er col passe plutot bien, on est mouilles mais les jambes sont revenues. On devra quand meme enfiler nos vestes lors de la descente pour se proteger du froid cree par le vent malgre les 30 degres! A la fin de la descente nous arrivons au seul village permettant de se restaurer d'apres nos recherches internet. On traverse donc le village une 1ere fois, rien. On repart dans l'autre sens, toujours rien. Bon sang, il est ou ce resto? On demande a une vieille dame qui parle un peu francais. Depuis que nous sommes au Laos, nous avons rencontre un petit nombre de personnes de plus de 55 ans se debrouillant plutot bien en francais, c'est agreable! Elle nous dit 2km apres la sortie du village. OK, on roule et on tombe effectivement sur 2 gros batiments (gros, au sens laos...) avec parking pour bus.
    Helas, cela doit faire un bout de temps que le restaurant est ferme car il reste seulement quelques tables rangees en vrac dans le fond de la piece... On demande pour manger, ce n'est pas possible. Les bus ne s'arretent probablement plus que pour la pause WC et pour acheter un encas, le restaurant a donc ferme laissant sa place a une petite echoppe. M**de! Ca fait deja 5h que l'on roule et il nous reste un col de 25km a monter, on a faim et il n'y a rien! Depites, on achete un paquet de pringles que l'on mangera avec un paquet de boeuf seche chinois... Seules les poules semblent se rejouir de la situation et courent partout en essayant d'attraper les miettes de chips qui tombent au sol. On ne traine pas et on repartira vite fait la faim au ventre...
    La pluie a cesse, le soleil revient et il fait une chaleur etouffante pour les 1ers km de l'ascension. On a chaud, c'est difficile de respirer et nos bananes et nos gateaux ne nous remplissent pas l'estomac comme aurait du le faire un gros bol de riz. Au bout de 10km, le moral au plus bas avec une bonne fringale, on s'arrete vides sur la route. On ne prend meme pas la peine de mettre les velos sur le bas cote, nous sommes completements seuls et l'on s'asseoit a meme le bitume en plein milieu de la chaussee. On restera 10min comme ca sans echanger un mot, nauseeux, chacun luttant interieurement contre lui meme. On sait qu'il n'y aura rien a manger avant encore plusieurs heures, et que de toute facon le mot "abandonner" ne rime a rien ici. On ne peut pas rendre son dossard et revenir au parking pour chercher la voiture en coupant par les petites routes. Personne ne viendra pedaler a notre place, donc on remonte sur les velos.
    Moi je fonctionne a l'auto engueulade, j'ai une sorte d'instructeur militaire dans la tete: "alors tu vas te le bouger ton gros derriere?! Et monsieur ne voudrait pas non plus un verre de vin avec son repas pendant qu'on y est? Espece de ventre a terre, je vais t'en faire bouffer du km et bla bla bla...."  du coup je dis rien et je pedale au rythme de mon instructeur personnel.
    Ariane, elle, ne compte seulement les coups de pedales que jusque 8. Pas 10. 8. Allez savoir pourquoi... Ariane: la motivation semble absente quelques instants... cela revient heureusement... j'ai choisi de voyager a velo... alors hop, en avant! Chacun son truc!
    On continuera la montee en profitant un peu plus des paysages avec le temps qui se degage:

    Luang Prabang - Vang Vieng

    On ne croisera qu'un seul village, mais rien a manger evidemment... Par contre une voiture plein de chinois nous donnera plein d'encouragements, l'occasion pour nous de repratiquer un peu cette langue si dure!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Les derniers km seront plus faciles, le sommet est en vue et les jambes reviennent. On remet du braquet pour finir au plus vite la journee. Nous nous arreterons a la seule Guest House du village de Kiou Kacham. L'etape aura dure 10h, pas la peine de vous dire que l'on mangera beaucoup le soir...

    Jour 2: Kiou Kacham - Kasi

    La journee commence mal. La guest house sait parfaitement qu'elle est la seule du coin, elle gonfle les prix a bloc. On dejeune pour 45000 kips une malheureuse soupe avec 4 feuilles de legumes dedans et un petit peu de riz... Meme sur la bouteille d'eau, ils essaient de nous avoir en la vendant a 7000kips alors qu'elle est a 5000 dans tout le pays. Ca nous enerve mais il faut bien boire et manger. Pour couronner le tout, je casse mes lunettes de soleil, je m'en rachete une au bazar du village. De jolies lunettes filles, j'ai un look d'enfer avec mais c'etaient les seules avec des verres un peu larges pour bien me proteger du soleil...
    On part donc au plus vite pour pedaler, on a encore 1400m de D+ a faire aujourd'hui avec un organisme un peu deboussole quand meme. Heureusement la route est belle, meme tres belle et on prend beaucoup de plaisir a pedaler sur cette route deserte, avec toujours les enfants qui nous crient sabaidee dans tous les villages. Ca, ca vous change la journee quoi qu'il arrive!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    En plus, nous pedalons toujours au frais!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    C'est convenu non? Moi j'aime bien quand meme! :p

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Voyez vous le petit village perdu dans la vegetation?

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Un point d'eau typique dans un village. Les gens se lavent tous ici et viennent remplir les bassines. A noter que les 3/4 des points ont ete finances par l'aide internationale...

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Le midi nous mangeons a Phou Khoun, 90% du D+ a ete fait ce matin. On a mal aux jambes, mais on sait qu'une descente de 15km nous attend! Le decor est d'ailleurs splendide, nous sommes seulement a 1400m et pourtant, que de relief!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Pour finir la journee (98km) on se reprend des seaux d'eau sur le coin du nez, toujours aussi raffraichissant!

    Luang Prabang - Vang Vieng

     

    Info pratiques:

    Kiou Kacham est le seul point pour dormir entre Luang Prabang et Phou Khoun. Pas de restos entre LP et Kiou Kacham, mais il y en a 3 entre Phou Khoun et Kiou Kacham. A Phou Khoun et a Kasi, il y a pleins de restos et de GH donc pas de soucis pour faire une pause. Entre ces 2 points, il y a un hotel resort "hot springs" (5 petits chalets) avec un restaurant perdu qui se trouve 2km apres le pied du col en direction de vientane (en haut d'un bon raidar). Dans tous les cas, entre Kasi et LP faites le plein de provisions car la route est dure et ca vous evitera une mesaventure comme nous. Si vous allez en direction de LP, le mieux est de commencer aux petits chalets pour limiter le D+, si vous vous arretez a Kasi attendez vous a une tres, tres longue journee...


    1 commentaire
  • A 30 kilometres de Luang Prabang, se trouvent les chutes d'eau de Kuang Xi; nous avons donc decide d'aller nous y rafraichir en prenant nos velos.
    La route pour s'y rendre n'est pas de tout repos dans le sens aller, il y a pas mal de faux-plats et nous avons la chance en y arrivant de decouvrir que nous devons payer pour mettre nos velos... eh oui, 2000 kips de parking!

    L'entree est a 20000 kips. Nous entrons dans le parc ombrage en passant tout d'abord par une reserve pour ours noirs d'Asie. Il fait chaud et les ours ne s'activent pas trop mais nous pouvons admirer comme ils sont impressionnants! Et ils ont beaucoup de fourrure, notamment autour de leurs oreilles!

     

    Escapade aux chutes d'eau de Kuang Xi

     

    Nous nous enfoncons dans le parc et nous pouvons admirer les premieres cascades, vraiment tres belles et les premieres piscines, d'un bleu magnifique! Nous poursuivons la decouverte de ce petit coin de paradis jusqu'a arriver a la plus grande cascade, haute de 60 metres. Nous essayons de monter en haut des chutes mais le sentier est franchement glissant et le resultat en haut n'est pas concluant.

     

    Escapade aux chutes d'eau de Kuang Xi

    Escapade aux chutes d'eau de Kuang Xi

     

    Escapade aux chutes d'eau de Kuang Xi

    Nous revenons aux "piscines" afin de nous baigner! Un tres chouette moment partage avec un cambodgien (un vieux monsieur ayant fait l'ecole francise et parlant extremement bien francais), des Laos et des vietnamiens a se baigner, a sauter du plongeoir avec ou sans corde,... et quel bonheur de se rafraichir dans une eau si transparente! Quelques poissons ont aussi tente de nous manger les pieds, sans succes!

     

    Escapade aux chutes d'eau de Kuang Xi

     

    Pour terminer ce chouette moment, nous avons mage un delicieux Foe, dans un petit village, juste apres les chutes d'eau, en repartant.

    Si vous etes a Luang Prabang, on vous recommande cette demi-journee d'escapade! Cependant, partez tot car a 12h le lieu commence a se remplir tres vite. Ca serait dommage de faire la queue pour jouer a Tarzan sur l'eau!


    2 commentaires
  •  Luang Prabang... Un nom que nous nous sommes souvent repetes, une ville tres attendue par nos organismes fatigues d'une route quasi non stop depuis Lijiang. C'est donc avec une certaine joie que nous sommes arrives en ville, surtout avec ce pont assez rigolo a prendre a velo: juste des planches de bois, interdit aux voitures! (la photo a ete prise un autre jour cependant).

    Notre sejour a Luang Prabang

    Nous avons cependant assez vite dechante, et meme failli reprendre la route dard dard. Et pourquoi donc? Pas facile a expliquer... Depuis Lijiang, nous avons evolue pendant un mois complet seuls, ne rencontrant que des chinois sur notre route. Pas d'occidentaux, personne ne parlant anglais, aucune infratructure touristique, nous avons donc vecu dans une immersion complete dans une Chine du sud peuplee de minoritees ethniques aux langues et coutumes diverses. Nous n'en avions pas conscience alors, mais quelle experience! Nous etions en quelque sorte des robinsons crusoe, du moins en esprit, avec seulement l'autre compagnon pour echanger et discuter. Notre seul guide etait notre atlas routier tout en chinois, les guides touristiques ignorant cette region puisque "il n'y a rien a y faire" (ce qui n'est pas faux... a part randonner!).
    Le nord du Laos etait certes depaysant, mais finalement ce n'etait ni plus ni moins qu'une enieme ethnie de croisee, avec des moeurs encore differentes.
    Sur ce, nous arrivons a Luang Prabang, et nous tombons sur des centaines et des centaines de blancs, se promenant en tenues tres... devetues, bieres a la main dans la rue, prenant les locaux en photo de maniere desobligeante, et j'en passe... Bref, des gros "beaufs" de base, qui doivent donner une belle image de l'occident aux locaux. Ces derniers ne se privent d'ailleurs pas pour nous rendre la pareille, ici c'est fini les sabaidee gratuits et les tapes dans les mains. On se fait aborder 50X par jour pour prendre un tuk tuk, aller voir les elephants ou les chutes d'eaux. La rue principale est blindee d'agences de "trek" pour aller faire ci ou ca, avec visite de villages "typiques" et compagnie. Les prix sont gonfles a bloc et tout se negocie a fond. Ca nous a fait extrement bizarre, car bien sur nous comptions encore en yens. Tout, tout etait 2X plus cher qu'en Chine, le comble pour un pays o combien plus pauvre! Un laotien de base ne prendra jamais un repas dans un restaurant du centre de Luang Prabang, son salaire y passerait! Et dans les faubourgs, les gens n'ont toujours qu'un robinet d'eau dehors sur le trottoir, pendant que les petits blancs ont la clim dans leurs hotelsl! Bref, on s'est pris une bonne claque dans la figure et le "recentrage" a ete vraiment difficile... Nous essayons d'oublier la Chine petit a petit et  d'apprendre a recompter en euros ou en dollars, mais dur de perdre une habitude bien ancree! Au bout de 5 jours ici cela va desormais beaucoup mieux, fort heureusement!
    Le ton de ce paragraphe ne se vaut pas pretentieux (genre nous on voyage a velo et on est les meilleurs), mais c'est simplement le constat (amplifie par le voyage a velo, peut etre), que beaucoup de touristes se comportent en terrain conquis sous pretexte qu'ils sont dans un pays pauvre, et ca c'est choquant. C'est ecrit partout qu'il faut etre respecteux, s'habiller decemment (surtout pour les femmes) car certaines choses choquent les locaux, et nous avons vu beaucoup de personnes tout simplement... s'asseoir sur ces simples requetes! La j'ai une petite pensee pour une bande de vietnamiens croisee aux chutes d'eau du coin qui sont restes litterallement scotches sur une fille se promenant... en bikini! Forcemment, ici les femmes se lavent dehors... mais sous des grandes jupes qui recouvrent tout! Les pauvres, ils en avaient la langue pendue par terre...

    Allez, c'est parti pour une balade en photos!  

    Le Wat Xieng Thong, vrai petit bijou avec son toit typique en bois a plusieurs niveaux:

    Notre sejour a Luang Prabang

    Des peintures partout sur les murs:

    Notre sejour a Luang Prabang

    Grosse envie de taper dedans, mais je n'ai pas ose....

    Notre sejour a Luang Prabang

    Une serie de peintures tres interessantes pour la suite:
    Ca, ca ne doit pas etre drole du tout, et c'est probablement tres douloureux!

    Notre sejour a Luang Prabang

    Un mauvais moment en perspective, faut esperer que le type va faire ca vite et propre.

    Notre sejour a Luang Prabang

    J'ai mal rien qu'a la regarder celle la...

    Notre sejour a Luang Prabang

    Un arbre de vie, en mosaique, c'est plus reposant non?

    Notre sejour a Luang Prabang

    Beaucoup de moines qui etudient dans les temples, tres jeunes. Nous avons eu de la chance, absolument personne lors de nos visites matinales! Un livre d'etude:

    Notre sejour a Luang Prabang

    J'ai oublie le nom du temple desole...

    Notre sejour a Luang Prabang

    Une vue sur Luang Prabang depuis Phu Si. Nous avons degouline de transpiration pendant la montee de 100m et 300 marches au sommet, il n'etait meme pas 11h mais il faisait deja plus de 35 degres... En ce moment, passe 9h30 la chaleur est insupportable jusque 17h... Nous nous sommes leves tot pour faire toutes ces visites!

    Notre sejour a Luang Prabang

    Le Wat Phol Phao, au sud est de la ville:

    Notre sejour a Luang Prabang

    Nous y avons trouve des fresques assez horribles, tres tres imagees... Par exemple, ce monsieur est dans une situation tres delicate! A choisir, je pense que je choisis l'elephant...

    Notre sejour a Luang Prabang

    La par contre, c'est dur de choisir. Peut etre une decapitation venue du ciel? Je prefere eviter d'arriver a une telle extremite...

    Notre sejour a Luang Prabang

    Fort malheureusement, il n'y a aucune explications lors des visites et c'est fort dommage. Lors de nos balades nous avons rencontre un moine tres sympa, mais son anglais etait trop limite pour nous expliquer toute ces images horribles. Donc, d'apres nos recherches: dans le boudhisme Theravana, pratique majoritairement en Asie du sud est, il y a une notion "d'enfer", comme sur les frontons de nos eglises. Sauf qu'ici, ce n'est qu'un lieu de passage temporaire, et non une vie eternelle. Les hommes sont enchaines par le cercle des renaissances infinies, sauf s'ils arrivent a atteindre le nirvana (la delivrance du cycle des renaissances) en suivant la voie enseignee par le boudha (je schematise, desole pour les imprecisions theologiques). Entre 2 renaissances, les gens font un petit passage en enfer (je vous passe la descriptions des multiples enfers qui existent avec les differents niveaux de souffrance), avant de renaitre sous une forme quelconque en fonction de leur karma (homme, femme, ou autre chose). Pareillement, ils peuvent aussi faire un petit tour dans un des multiples paradis qui existent s'ils ont ete sages sur terre.
    Bref, c'est interessant mais j'avoue que j'ai un peu de mal avec le boudhisme, des noms impossibles a retenir et trop de variantes, trop de courants. Difficile egalemet de separer la croyance "de base" des rites annexes, tout est aussi entremele que leurs Dieux avec 10000 bras... Faudra potasser ca en rentrant, j'ai le sentiment de passer a cote d'une partie du voyage a ne rien comprendre comme ca...

    Bon, cela reste neanmoins tres photogenique!

    Notre sejour a Luang Prabang

     

    Le Mekong a l'ouest de la ville (un peu a sec ici), sympa de barboter les pieds dans l'eau!

    Notre sejour a Luang Prabang

    Au final, nous sommes plutot contents de notre petit sejour ici malgre un debut difficile. En venant d'ailleurs, je ne pense pas que nous aurions ete autant choques. La vie est quand meme cool, la ville est reposante (en basse saison du moins) et jolie. Le soir nous avons beaucoup aime nous prendre un "fruit shake" (les fruits sont delicieux ici) que nous sirotions sur les bords du Mekong. Les petits dejeunes a base de cafe lao et de gaufres ou pankakes nous ont fait du bien au moral, de meme que les cocas frais que nous buvions a toute heure. Une sortie positive donc! Nous y avons fait aussi de chouettes rencontres avec d'autres touristes, souvent autour de la table! 

    Pour finir, 2 bons resto que nous recommandons: le dalilah's (50m a l'ouest de la poste), tres bon marche (pour la ville s'entend) au vu de l'excellente cuisine lao servie, ainsi que le dyen sabai avec sa fondue lao excellente! (et un cadre tres sympa, ainsi que les prix - mais justifies).

    Cette fleur est venue se poser a mes pieds tandis que nous prenions le frais a l'ombre. Le truc ultime du photographe amateur!

    Notre sejour a Luang Prabang

     


    1 commentaire
  • Jour 3: Oudomxai - Pak Mong

    On se leve a 5h30 car ce jour est peut etre l'etape la plus difficile (sur le papier) de tout notre periple a velo depuis son commencement. Au programme, 85km, 2cols, 1400m de D+ sur une presque piste. Ca commence bien car au moment de quitter la guesthouse on se retrouve avec le portail ferme a cle. Qui a dit que les Laos se levent tot? On doit aller reveiller le gerant qui est un peu bougon... Apres notre foe quotidien d'avale et une bonne provision de bananes (succulentes dans le coin), on fait 5km de bon bitume avant de bifurquer a gauche, et au bout de 500m c'est deja le drame... Plus de bitume!!!

    Oudomxai - Luang Prabang

    En fait, il y en a encore mais seulement par portions, ce qui est en fait encore pire car cela creuse des trous et des bosses assez penibles a gerer. L'integralite de l'etape se fera donc sur un mix route / piste, avec de gros trous, avec une grosse dominante piste. Ca nous rappelle notre sortie de Panzhihua, les camions en moins. 10km/h dans les montees, 10km/h dans les descentes! 

    Oudomxai - Luang Prabang

    Nous avancons tres lentement, il fait deja une chaleur a crever et il faut sans cesse avoir les yeux cales sur la meilleure trajectoire a prendre avec le plus d'accroche, le moins de trous et si possible a l'ombre. Beaucoup de parametres difficiles a reunir... Heureusement le trafic est modere car le moindre bus ou camion nous envoie sa poussiere dans la face, on en tousse encore!
    Nous finissons la descente du 1er col avec 32km, il est deja 11h! Et dire qu'il reste plus de 50km! C'est pas le tout mais on repart apres avoir avale un bol de nouilles et pris des provisions, pour le 2eme col sous un soleil de plomb. Les paysages sont malgre tout magnifiques (nous croisons quelques rizieres) et les enfants toujours aussi sympas.

    Oudomxai - Luang Prabang

    La pauvrete est tres presente, les cahutes sont vides de tout sauf une TV quand il y a l'electricite. Les enfants jouent sur le bas cote de la route, souvent a moitie nus dans des grandes flaques d'eau boueuses pleines d'herbes folles. A un moment je sors mon appareil photo pour prendre la photo ci-dessus, ils ne semblent pas comprendre ce que je fais et ils regardent l'appareil d'un oeil bizarre. Je pense que c'est la 1ere fois qu'ils voient un appareil...  Par contre quand je cours pour echapper a 2 guepes (geantes, bien entendu!), la ils se marrent!

    Dans cette longue ascension nous croiserons aussi des routiers qui nous proposeront de nous prendre avec les velos a l'arriere pour nous deposer au sommet. La proposition est tentante par cette chaleur mais on continue! 

    Oudomxai - Luang Prabang

    La derniere descente tant attendue arrive enfin apres 54 kilometres, il est presque 16h et la temperature redescend, ca fait du bien. C'est neanmoins encore eprouvant a cause des trous et de la poussiere, impossible de prendre la vitesse sous peine de faire souffrir la roue arriere vu les enormes nids de poules.
    On arrive a Pak mong un peu avant 17h, soit quasi 10h sur le velo pauses incluses. Pas mecontents d'avoir eu la Chine comme entrainement avant, ca ete dur mais on arrive dans un etat de fatigue correct vu la difficulte de l'etape!

    Jour 4: Pak Mong - Luang Prabang

    115km au programme pour essayer de rejoindre la capitale de la province du nord le soir meme. Luang Prabang, c'est pour nous le vrai repos tant attendu depuis Lijiang avec la promesse de bieres fraiches, de siestes, et de vie a la cool!
    Comme d'habitude on decolle tot pour avoir le max de fraicheur. Au bout de 10km, Ariane me dit "j'en peux plus j'ai super mal au derriere!". Il reste 105km, l'etape va etre longue... Faut dire que nos selles sont vraiment inconfortables, on donnerait beaucoup pour en changer malgre les multiples reglages essayes...
    Au debut c'est plutot roulant et on fait 40km en 2h30, on sent quand meme que l'etape de la veille a laisse des traces... Au km 50, 2eme petit dej, on a faim! On mange pour la preniere fois du riz gluant avec les mains et on le trempe dans notre soupe de nouilles. A partir de la et jusqu'au km 90, ca va etre tres dur pour le moral et pour les jambes. En repartant du resto, ca tire de partout et plus de jus: on est cuits! C'est ce moment precis que la route choisit pour commencer a faire le yoyo et monter descendre sans cesse pour nous casser encore plus le rythme et nous devons monter quelques vrais petits murs. Il fait chaud, le thermometre monte a 38 degres...
    Quand je pense que vous vous plaignez du mauvais temps en France, ah, le plaisir d'enfiler une polaire! Que ca doit etre bon!!!! ;-)

    La route est neanmoins tres jolie!

    Oudomxai - Luang Prabang

    J'en suis la de mes reflexions, en me disant que se deplacer en bus ca doit etre vachement bien quand meme... Je veux plus faire de velo, c'est fatiguant mine de rien! 5 min plus tard on croise un bus local ou tout le monde est entasse comme des sardines, toutes fenetres ouvertes pour avoir un peu d'air. Apres reflexion, je prefere un bus a touriste climatise! C'est a ce moment que l'on va traverser plusieurs villages ou les enfants, en plus de nous dire sabaidee, se mettent en file indienne le long de la route et nous tendent la main! On tape dedans avec joie et de grands eclats de rire, ils sont forts ces momes! Bon et bien finalement le velo c'est vachement bien donc on continue et avec le sourire et tant pis pour la clim!

    Oudomxai - Luang Prabang

    A 16km de l'arrivee, un ananas frais nous raffraichira un peu et nous redonnera du peps avant l'entree dans la ville pleine de scooters. On se pose dans une guesthouse hors du centre pas trop chere, enfin le REPOS!!!

    Details pratiques a velo:

    Jour 3: La montee debute au kilometre 6 et avant il y a pas mal de villages ou se ravitailler en bananes et autres. Ensuite, le village ou se ravitailler entre les 2 cols du jour est au kilometre 32 environ; nous avons pu y manger un plat de nouilles et y acheter des beignets vraiment tops a velo. Il y a aussi des petites echoppes pour acheter de l'eau et cie, ainsi qu'une ghesthouse. Avant la deuxieme montee (pendant 5 km), nous croisons pas mal de villages ou il est possible de se ravitailler. Apres, il n'y a que quelques petites echoppes de temps en temps jusqu'a Pak Mong. A noter que Pak Mong n'est vraiment pas le lieu ideal pour dormir; il y a des ghesthouses et des restaurants mais c'est une escale pour routier/cars et tout est trop cher. Dans les 30 kilometres apres Pak Mong, nous avons croise beaucoup de ghesthouses donc si vous avez le choix et la force de continuer!

    Jour4: Il y a des restaurants regulierement sur la route, mais si vous avez faim, allez-y car parfois il faut attendre 8-10 km pour en revoir un! Nous avons mange un delicieux Foe au kilometre 53, a la sortie d'un village. Apres le kilometre 70 environ, nous n'avons pas croise de ghesthouses, sauf pres de Luang Prabang.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique