• Luang Prabang - Kasi

    Jour 1: Luang Prabang - Kiou Kacham.

    Apres 5 jours de repos dans la fournaise de Luang Prabang, nous voici de retour sur la route. Aujourd'hui on sait que ca sera difficile, 2100m de D+ sur 85km, avec 40km de montee. C'est notre avant derniere etape de montagne avant le plat de l'asie du sud est, donc on va tacher d'en profiter!
    On commence par 25km de plat pour constater que la remise en route est difficile, pas la patate ce matin. Fort heureusement le temps est couvert, la saison des pluies vient enfin de commencer. Il fait donc '"frais", soit moins de 30 degres... Pour la 1ere ascension notre bonne etoile nous a entendu et on se prend un mega orage de pluie sur le coin du nez, on est trempes en 30s, on ne voit pas a 10m tellement il tombe des seaux d'eau. Bien, on monte au frais! En contrepartie la route est censee etre magnifique mais on ne distingue rien. J'ai juste le temps de prendre cette photo pendant une accalmie de 10min:

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Finalement le 1er col passe plutot bien, on est mouilles mais les jambes sont revenues. On devra quand meme enfiler nos vestes lors de la descente pour se proteger du froid cree par le vent malgre les 30 degres! A la fin de la descente nous arrivons au seul village permettant de se restaurer d'apres nos recherches internet. On traverse donc le village une 1ere fois, rien. On repart dans l'autre sens, toujours rien. Bon sang, il est ou ce resto? On demande a une vieille dame qui parle un peu francais. Depuis que nous sommes au Laos, nous avons rencontre un petit nombre de personnes de plus de 55 ans se debrouillant plutot bien en francais, c'est agreable! Elle nous dit 2km apres la sortie du village. OK, on roule et on tombe effectivement sur 2 gros batiments (gros, au sens laos...) avec parking pour bus.
    Helas, cela doit faire un bout de temps que le restaurant est ferme car il reste seulement quelques tables rangees en vrac dans le fond de la piece... On demande pour manger, ce n'est pas possible. Les bus ne s'arretent probablement plus que pour la pause WC et pour acheter un encas, le restaurant a donc ferme laissant sa place a une petite echoppe. M**de! Ca fait deja 5h que l'on roule et il nous reste un col de 25km a monter, on a faim et il n'y a rien! Depites, on achete un paquet de pringles que l'on mangera avec un paquet de boeuf seche chinois... Seules les poules semblent se rejouir de la situation et courent partout en essayant d'attraper les miettes de chips qui tombent au sol. On ne traine pas et on repartira vite fait la faim au ventre...
    La pluie a cesse, le soleil revient et il fait une chaleur etouffante pour les 1ers km de l'ascension. On a chaud, c'est difficile de respirer et nos bananes et nos gateaux ne nous remplissent pas l'estomac comme aurait du le faire un gros bol de riz. Au bout de 10km, le moral au plus bas avec une bonne fringale, on s'arrete vides sur la route. On ne prend meme pas la peine de mettre les velos sur le bas cote, nous sommes completements seuls et l'on s'asseoit a meme le bitume en plein milieu de la chaussee. On restera 10min comme ca sans echanger un mot, nauseeux, chacun luttant interieurement contre lui meme. On sait qu'il n'y aura rien a manger avant encore plusieurs heures, et que de toute facon le mot "abandonner" ne rime a rien ici. On ne peut pas rendre son dossard et revenir au parking pour chercher la voiture en coupant par les petites routes. Personne ne viendra pedaler a notre place, donc on remonte sur les velos.
    Moi je fonctionne a l'auto engueulade, j'ai une sorte d'instructeur militaire dans la tete: "alors tu vas te le bouger ton gros derriere?! Et monsieur ne voudrait pas non plus un verre de vin avec son repas pendant qu'on y est? Espece de ventre a terre, je vais t'en faire bouffer du km et bla bla bla...."  du coup je dis rien et je pedale au rythme de mon instructeur personnel.
    Ariane, elle, ne compte seulement les coups de pedales que jusque 8. Pas 10. 8. Allez savoir pourquoi... Ariane: la motivation semble absente quelques instants... cela revient heureusement... j'ai choisi de voyager a velo... alors hop, en avant! Chacun son truc!
    On continuera la montee en profitant un peu plus des paysages avec le temps qui se degage:

    Luang Prabang - Vang Vieng

    On ne croisera qu'un seul village, mais rien a manger evidemment... Par contre une voiture plein de chinois nous donnera plein d'encouragements, l'occasion pour nous de repratiquer un peu cette langue si dure!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Les derniers km seront plus faciles, le sommet est en vue et les jambes reviennent. On remet du braquet pour finir au plus vite la journee. Nous nous arreterons a la seule Guest House du village de Kiou Kacham. L'etape aura dure 10h, pas la peine de vous dire que l'on mangera beaucoup le soir...

    Jour 2: Kiou Kacham - Kasi

    La journee commence mal. La guest house sait parfaitement qu'elle est la seule du coin, elle gonfle les prix a bloc. On dejeune pour 45000 kips une malheureuse soupe avec 4 feuilles de legumes dedans et un petit peu de riz... Meme sur la bouteille d'eau, ils essaient de nous avoir en la vendant a 7000kips alors qu'elle est a 5000 dans tout le pays. Ca nous enerve mais il faut bien boire et manger. Pour couronner le tout, je casse mes lunettes de soleil, je m'en rachete une au bazar du village. De jolies lunettes filles, j'ai un look d'enfer avec mais c'etaient les seules avec des verres un peu larges pour bien me proteger du soleil...
    On part donc au plus vite pour pedaler, on a encore 1400m de D+ a faire aujourd'hui avec un organisme un peu deboussole quand meme. Heureusement la route est belle, meme tres belle et on prend beaucoup de plaisir a pedaler sur cette route deserte, avec toujours les enfants qui nous crient sabaidee dans tous les villages. Ca, ca vous change la journee quoi qu'il arrive!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    En plus, nous pedalons toujours au frais!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    C'est convenu non? Moi j'aime bien quand meme! :p

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Voyez vous le petit village perdu dans la vegetation?

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Un point d'eau typique dans un village. Les gens se lavent tous ici et viennent remplir les bassines. A noter que les 3/4 des points ont ete finances par l'aide internationale...

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Le midi nous mangeons a Phou Khoun, 90% du D+ a ete fait ce matin. On a mal aux jambes, mais on sait qu'une descente de 15km nous attend! Le decor est d'ailleurs splendide, nous sommes seulement a 1400m et pourtant, que de relief!

    Luang Prabang - Vang Vieng

    Pour finir la journee (98km) on se reprend des seaux d'eau sur le coin du nez, toujours aussi raffraichissant!

    Luang Prabang - Vang Vieng

     

    Info pratiques:

    Kiou Kacham est le seul point pour dormir entre Luang Prabang et Phou Khoun. Pas de restos entre LP et Kiou Kacham, mais il y en a 3 entre Phou Khoun et Kiou Kacham. A Phou Khoun et a Kasi, il y a pleins de restos et de GH donc pas de soucis pour faire une pause. Entre ces 2 points, il y a un hotel resort "hot springs" (5 petits chalets) avec un restaurant perdu qui se trouve 2km apres le pied du col en direction de vientane (en haut d'un bon raidar). Dans tous les cas, entre Kasi et LP faites le plein de provisions car la route est dure et ca vous evitera une mesaventure comme nous. Si vous allez en direction de LP, le mieux est de commencer aux petits chalets pour limiter le D+, si vous vous arretez a Kasi attendez vous a une tres, tres longue journee...


  • Commentaires

    1
    Sapotille
    Mardi 25 Juin 2013 à 09:25

     

    Le point d'eau !

    De quoi méditer lorsque nous tournons machinalement  les robinets  ou que nous nous prélassons sous la douche chez nous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :