• Arrivee a Moscou

    Une fois sortis de la gare nous essayons de trouver des automates dans la gare pour commencer a regarder les horaires de trains pour la suite du periple. Pas de bol, ici les automates sont tout en Russe alors qu'il y en avait en Anglais a St Petersbourg . De plus, ils n'ont l'air de ne fournir des tickets que pour la ligne sur laquelle ils se situent. Nous pouvions voir par exemple des horaires pour Kazan mais pas pour Irkutsk car nous etions a la "gare de Kazan". Etrange, mais comme tout l'automate etait en Russe c'est un point a confirmer. On sort de la gare sans reservations et on cherche un cafe pour dejeuner. Rien trouve, on prend le metro pour se rendre dans le centre mais on est pile a l'heure de pointe . Bref, c'est pas mieux que Paris et avec nos sacs c'est pas le meilleur plan... En sortant on se pose dans le 1er cafe que l'on trouve, litteralement affames! On refait le plein avec un grand capuccino et 2 gros muffins, vive le Mc cafe! On y reste un bout de temps, avant de nous diriger vers notre nouvelle auberge en prenant le temps de visiter au passage.

    Les premieres impressions sont: encore plus de voitures, plus de bruit, plus pollue, et plus gris! Je comprend pourquoi les touristes trouvent Paris et la France superbes... Entre 2 batiments du plus pur style sovietique, on tombe cependant parfois sur des petites eglises superbes avec des couleurs eclatantes! Il faut bien cadrer la photo pour ne pas voir le beton, facile! Je ne sais pas ce dont il en est reellement, mais nous avons le sentiment qu'il n'y a pas (ou pas eu) de reelle volonte de sauvegarde du patrimoine, on se retrouve donc avec des monuments magnifiques pollues par des immeubles gris et moches, ca ne donne pas une belle image de l'ensemble. Un exemple ci dessous, mais on a vu 10X pire:

    москва / Jours 1 et 2

    москва / Jours 1 et 2

     

    Quelques visites

    Mis a part ces considerations d'urbanisme, je pense que les eglises que j'ai vu jusqu'a present sont parmis les plus belles choses qu'il m'ait jamais ete donne de voir. Malheureusement les photos sont souvent interdites, donc il faut se contenter des exterieurs!

    Cathedrale du Christ Sauveur:

    москва / Jours 1 et 2

    Une photo de l'interieur en lien ici.

    En regardant vers le kremlin (que nous esperons faire demain):

    москва / Jours 1 et 2

    москва / Jours 1 et 2

    Les photos sont grises, je suis plutot content car en vrai c'est encore plus brumeux!

    Peter Pan et le bateau du capitaine crochet:

    москва / Jours 1 et 2

    (je plaisante, je n'ai pas encore regarde ce que c'etait )

    L'entree du musee du goulag:

    москва / Jours 1 et 2

    Bon musee, et surtout avec de la documentation en anglais! En revanche, cela nous a plus paru un musee du stalinisme que du goulag specialement. Le goulag n'est qu'une partie du musee, mais tout y est tres interessant. Nous y sommes restes presque 2 heures, plus presses de sortir pour manger que par lassitude. Attention, l'audioguide est un bonus en plus de l'expo, et non un commentaire traduit!

     

    L'auberge

    Backpacker Eco Hostel: un peu moins "depaysante" que la precedente, mais difficile a trouver. Et pour cause, elle n'est pas a l'adresse indiquee! Il faut en fait passer par la rue "Kolpacnny side-street" pour rentrer, et non Starosadskiy. Sauf que ca, on ne le savait pas! Du coup on a cherche un bout de temps avant de se resoudre a demander a un Russe notre chemin. Et pour comprendre ce que le bonhomme racontait, je vous jure que c'etait sport!

    москва / Jours 1 et 2

    Cuisine un peu petite, mais le reste est niquel. C'est le moins cher que nous ayons trouve dans nos dispos, 4200 roubles (un peu plus de 100 euros) pour 3 nuits en dortoir de 4. On aurait bien aime trouver une pension Russe, mais tout etait complet!

    Temperatures

    -6/-7 degres au thermometre, -13/-14 ressenti annonces. Il fait plus froid qu'a St Petersbourg. Nous mettons pour le moment nos woolpower epais et notre polaire, ca suffit avec bonnet + gants. Par contre les chauds froid c'est penible, il est plus commode d'avoir une grosse couche chaude en exterieur est des vetements legers dessous aue l'inverse. On paye notre polyvalence...

     

    москва / Jours 1 et 2

     


    8 commentaires
  • Apres notre petite escapade japonaise nous partons a la gare de Moscou pour prendre notre train de nuit. On va recuperer nos sacs a la consigne ou des types pas tres nets rodent et regardent fixemment nos sacs . On prend nos affaires fissa et on remonte a la surface ou l'on poireaute 2 bonnes heures.

    22h30, c'est l'heure d'embarquer a bord. Pour monter a bord il faut juste montrer son passeport et son billet  (electronique pour nous, cf cet article) a la provodnitsa (la seule maitre a bord de la voiture apres Dieu). Mieux vaut tomber sur quelqu'un de sympa, sachant qu'elle s'occupe de tout le service a bord de sa voiture... Petit coup de stress quand meme, elle ne trouvait pas mon numero de passeport et on est reste plusieurs minutes sur le quai avant que tout rentre dans l'ordre...

    Pour cette premiere dans un train de nuit, nous avons pris la 3eme classe (platzkart) ou l'on dort par groupe de 60 environs. Pas eu le temps de faire une photo, mais vous pouvez voir ce que ca donne ici. Pour 30 euros par personne, c'est franchement correct.

    On s'installe donc, nous sommes dans un bloc de 4: Ariane en bas et moi en haut. Inconvenient du bas: le jour, c'est la banquette pour tous les passagers du train. Inconvient du haut: personnes de plus d'1,70m et de plus de 60kg s'abstenir: c'est vraiment exigu, j'avais les pieds dehors et la tete qui cognait dans la fenetre!

    La provodnista nous retombe ensuite sur le poil concernant les draps mis a disposition sur les couchettes: en fait sur internet on a le choix de les prendre ou pas, dans la realite ils sont installes d'office, et donc payants (mais parfaitement propres, comme tout le train!). On doit donc relacher 111 roubles (3 euros) par personne pour les draps en plus... Ca c'est le voyageur de la couchette d'en face (et qui parlait anglais) qui nous l' a explique, il s'est fait avoir lui aussi! A noter qul'on a vu des passagers refuser de payer, mais faut pouvoir argumenter en Russe pour passer outre! C'est pas grave au final, le supplement est modere et ca nous a permis de parler un peu avec du monde. La provodnista etait reellement gentille, et ca nous a bien change du reste des russes qui font la tronche ou qui nous aboient dessus dans une caisse ou l'on ne comprend pas tout ...

    La nuit se passe sans encombre si ce n'est que j'avais oublie mes bouchons pour dormir (enfin, ils etaient tout au fond de mon sac et j'ai eu la flemme de tout sortir), du coup j'ai dur dormir 4h en tout! La musique de la fille d'en face, le train qui secoue...

    Arrivee ce matin a Moscou a 7h15, dur dur de sortir de sa couchette!

    Ce n'est pas encore le Transsiberien mais ca y ressemble beaucoup!


    votre commentaire
  • Hier, dernier jour a Санкт-Петербург; que ca passe vite!

    Apres avoir passe du temps a faire nos sacs (ou notre maison) avant le depart pour la suite du periple), fait quelques courses pour dejeuner a l'auberge, nous sommes partis en direction de la gare afin de faire du reperage pour le soir. 

    Nous avons depose nos affaires a la consigne ou Kamyeri, que nous avons cherche pendant au moins 10 minutes (elle est bien cachee au sous sol), et nous nous sommes tout de suite sentis plus legers! Etrange non?!?

    Quelques stations de metro plus loin et quelques minutes de marche a pied et nous voici sur l'ile Vasilevsky ou nous avons passe la fin d'apres-midi; plus precisement dans la forteresse Pierre et Paul. C'est la première forteresse construite par Pierre Ier lorsqu'il décide de fonder la ville en 1703. L'endroit est stratégique, l'île qui l'abrite se trouve là où le berceau de Saint-Pétersbourg. 

    Premiere grande surprise, le billet n'est pas au prix prevu... il y a une remise speciale ce jour-la et nous ne payons que 20 roubles pour deux ( au lieu de 700!!)... soit meme pas le prix d'1 ticket de metro... soit 50 centimes d'euros! Les toilettes payantes a 20 roubles etaient plus cheres!

    Nous commencons par visiter la cathedrale Pierre et Paul, plutot sombre car en refection avec plein de tombeaux de la famille des Romanov. Mais l'interieur tres luxueux, avec plein d'or, rechauffe le tout; c'est tres beau. Nous Nous sommes amuses a lire les noms de la famille sur le devant des tombeaux. 

     

    Санкт-Петербург / Jour 3

    Санкт-Петербург / Jour 3

     

    Puis nous sommes alles visiter la maison du commandant qui est le musee d'histoire de Saint-Pertersbourg. Il retrace toute son histoire de la prehistoire a aujourd'hui. Tout est en russe ou presque... ouf quelques affiches au debut des salles pour nous aider a suivre! De magnifiques salles sur les moyens de transport, l'habitat, la cuisine, la salle de bain d'epoques! 

    Nous avons termine notre parcours par la prison. On y a vu des cellules de personnes celebres y ayant ete emprisonnes comme Trotsky... Cellules assez 'luxueuses'.. qui a la fin avaient un lavabo et des WC! 

    Il etait temps de repartir en marchant afin de rejoindre le quartier de la gare pour manger! 

     


    votre commentaire
  • Hier soir, nous nous sommes fait un petit restaurant en amoureux... oui bon nous sommes tout le temps tous les deux... je dis ca parce qu'hier c'etait la saint valentin et qu'on a croise plein de russes avec des roses, des bouquets ou des ballons rouges en forme de coeur! 

    Alors que nous arpentions les rues a la recherche d'un restaurant ou nous rechauffer et ou manger avant notre depart en train, nous sommes passes devant un restaurant japonais. C'est une de nos cuisines preferees alors nous avons eu envie, curieux que nous sommes, de voir a quoi ressemble ce qui nous y est servi en France! 

    Nous regardons la carte et, pour le soir, car il y a toujours des 'business lunch', tout est a la carte. Pas de salade, soupe + le reste. 

    Nous avons tous les deux teste une soupe Kimchi (je viens de decouvrir que c'est coreen...) pimentee aux oeufs; c'etait tres bon!

    Ensuite, petit plateau de makis (rollmops): Saumon/concombre/crabe pimente/avocat et saumon/avocat/concombre/philadelphia roules dans de petits oeufs de poissons violets. 

    Nous nous sommes regales! Et c'est drole de voir les variations en fonction des pays a partir de la meme cuisine de depart! 

     


    votre commentaire
  •  Apres un depart plus que tardif de l'auberge, nous prenons le metro pour nous rapprocher du centre puis nous commençons notre petite balade, direction le palais Ioussoupov. En chemin nous croisons la cathedrale Saint nicolas des marins:

    Санкт-Петербург / Jour 2

    Puis nous entrons dans le palais, qui ne paie pas de mine a premiere vue:

    Санкт-Петербург / Jour 2

     

    C'est pour mieux contraster avec l'interieur, qui est d'un luxe epoustouflant! Malheureusement il fallait payer encore plus cher pour avoir des photos, je mets donc en ligne des photos trouvees sur internet:

    Le grand escalier
    Le theatre
    La chambre bleue

    Evidemment ça ne rend rien en photo mais c'etait vraiment magnifique! Petite anecdote au passage, on a retrouvé les ceramiques de sevres un peu partout dans le palais et on habite vraiment pas loin du musée de sevres!

    Em sortant petit resto, puis nous allons visiter le musée russe qui possede quelques jolies salles qui valent le coup d'oeil. On y trouve essentiellement des peintures, mais un peu d'art russe egalement. Dommage, on aurait préféré l'inverse mais ce n'etait pas precisé sur notre guide .

    Санкт-Петербург / Jour 2

    Санкт-Петербург / Jour 2

    On finit la journée par quelques empletes, Ariane se rachete un collant fin pour mettre sous son pantalon ( notre gros collant d'hiver est trop chaud et sans c'est un peu frais pour elle). Moi je m'achete un foulard, avec juste mon buff j'ai froid au cou. Au final c'est pas facile de s'habiller, il fait trop chaud pour mettre notre doudoune et la gestion chaud / froid est un peu casse pieds.

    Le truc sympa c'est que quand les gens ne nous entendent pas parler, ils s'adressent a nous en russe. On ne fait pas illusion longtemps, si c'est un jeune qui nous parle il utilise l'anglais (bonne surprise d'ailleurs, les jeunes ont l'air d'etre anglophone tout de meme) sinon ils passent leur chemin. Ça signifie néanmoins qu'on ne passe pas pour des gros touristes repérables a 200m a la ronde . Outre le coté gratifiant, c'est aussi securisant de se sentir fondu dans la masse...


    votre commentaire
  • Coucou! 

    Aujourd'hui, pour notre repas de midi ou "abiet", nous avons franchi la porte d'un restaurant russe. 

    Nous avions passé un peu de temps auparavant a lire la carte en russe, pas simple car écrite en russe stylisé mais nous avions vu qu'au pire nous pouvions manger un bortsh (soupe typique russe), une salade ou des pates a la bolognaise (pas tres dépaysant me direz-vous mais rassurant quand on a faim!)... alors nous étions sauvés et surtout les prix étaient affichés, ce qui est loin d'être le cas pour tous!) 

    Un peu de courage et hop, je demande si on peut manger le repas de midi. Nous allons nous asseoir et, comme sûrement j'avais du pas trop mal me débrouiller, on nous apporte la carte en russe... grand moment de solitude (imaginez du russe en lettres hyper stylisées… certaines lettres changent de forme ou la lettre habituelle en capitale devient une autre…). Je trouve des salades, l'eau minérale, et des pâtes a différents parfums... ouf... la la serveuse arrive et nous demande si l'on est prêt a choisir... on a compris le sens de sa phrase apres l'avoir regardé avec les yeux ronds et qu'elle nous dise "Are you ready?". Elle nous a finalement apporté la carte en anglais et nous avons pu commander des pâtes maisons fourrées, spécialités russes. Il s'agissait de Pelmyeni au saumon avec une sauce au basilic et de Varennikis au fromage accompagnés  de creme et de sauce aux baies rouges. 

    Nous nous sommes tous les deux régalés et nous avons réussi a demander deux cafés (chers en Russie... et on se plaint en ile de france) et l'addition! 

    Un bon moment donc, qui a chaque fois me fait du bien, me faisant oublier mes "trouilles" de la journée! 


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique